Prise dans la frénésie révolutionnaire, votre aïeule a-t-elle jeté l'or et l'argent par les fenêtres ? D'ailleurs, en avait-elle seulement (des fenêtres) ? Car soyez-en sûr, si c'était le cas, elle a été taxée et figure peut-être, elle ou son mari, dans un "État des portes et fenêtres de la commune"...

Rôle de contributions des portes et fenêtres

 

C'est l'une des "quatre vieilles" (la taxe, pas votre aïeule...) mises en place pendant la période révolutionnaire : il s'agissait de taxer "les portes et fenêtres donnant sur les rues, cours ou jardins des bâtiments et usines, sur tout le territoire de la République".

Un document de plus où l'on peut trouver des listes nominatives d'individus, avec leur profession, et des indices sur leur logis.

Pour consulter un tel document, direction les Archives municipales en série G Contributions financières ou les Archives départementales, série P Finances, cadastre, poste. Voire les archives des communes déposées aux Archives départementales, "E dépôt".

Sources et liens

  • Archives de la mairie de Saint-Germain-de-Prinçay
  • l'incontournable Wikipedia

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir