Il y a les décès "classiques" : "Le ..., par devant nous ... sont comparus monsieur Untel et monsieur Untel, lesquels nous ont déclaré que le ... à telle heure, monsieur X, fils de XY et de XX est décédé à ..." (voir l'acte de décès de Joseph GALLERY). Parfois quelques informations peu communes viennent briser ce cadre convenu des actes de décès, comme le lieu ("sur le quai n°6") dans celui de Marie Jeanne LE MAREC.

Et il y a les actes transcrits. Lorsqu'une personne décédait en dehors de sa commune de résidence, une transcription du décès était expédiée dans la dite commune et recopiée dans le registre. Il n'est pas rare que plusieurs mois s'écoulent entre la date de l'acte original et sa copie. Les cas les plus connus de transcription d'actes de décès sont sans doute ceux des soldats morts au front, et notamment ceux dont le décès porte la mention "Mort pour la France" (créée en 1915). Les renseignements fournis sont alors beaucoup plus riches que ceux des actes habituels (vie militaire, régiment, lieu de combat, blessures...). Voici un exemple de transcription - non pas de la Première Guerre mondiale, mais de la guerre franco-prussienne de 1870-1871.

 
Vincent PROUST, mentions marginales

PROUST Vincent, âgé de 26 ans.
L'an 1871, le 10 du mois de juin à 8 heures du matin, nous Henri C. de Vibraye, officier de l'Etat civil de la commune de Cheverny, canton de Contres, avons procédé à la transcription de l'acte de décès dont la teneur suit, qui nous a été transmis par l'officier de l'état civil de la commune de Brie-Comte-Robert, arrondissement de M[elun] département de Seine-et-Marne et qui nous est parvenu aujourd'hui à 8 heures du matin.
Extrait du registre des actes de l'état civil de la ville de Brie-Comte-Robert année 1871 :  [...] ont comparus le sieur Julien Camille Abraham BERNARDIN agé de 39 ans, propriétaire président de la société de mutuel de Brie-Comte-Robert et François Georges PION âgé de 44 ans, sergent (?) de l'hospice, demeurant tous deux à Brie-Comte-Robert, lesquels nous ont déclaré que Vincent PROUST soldat à la 3e compagnie du 75e de marche, né le 20 décembre 1845 à Cheverny, Loir-et-Cher, soldat depuis le 17 août dernier, fils de Pierre PROUST jardinier et de Anne ROUSSEAU demeurant à Cheverny ; célibataire entré à l'ambulance prussienne établie à Brie-Comte-Robert à l'école de l'asile le 21 décembre dernier est décédé en la dite ambulance hier à 8 heures du soir, ce dont nous nous sommes assuré et nous en avons dressé le présent acte que les déclarants ont signé avec nous après lecteur faite.
Pour copie conforme délivré ce 8 mars 1871 sur papier libre pour être envoyé au Maire du dernier domicile du défunt conformément à l'article du Code civil [...]

 Source

  • Mairie de Cheverny
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir