Vrac d'archives
 
Qui suis-je ? ...
Top ! je résiste au feu, je présente les conditions de conservation optimale pour vos vieux papiers ; je suis l'amie des archivistes, des chercheurs et des généalogistes, je suis noire avec une touche beige, je suis... je suis une boîte !
 
 
My name is Char, Cauchard... THE boîte...  
 
Mais il y a plein d'autres moyens de conservation des archives. Ou moyens de dégration plus ou moins accélérée... Il y a les joies du vrac, de la poussière et des araignées. Attention, un gros carton peut cacher du vrac et de la poussière, avec quelques araignées cachées au milieu des agrafes rouillées (photo ci-dessus).
 
 
Le Plume
Plus courant en salle de lecture : les belles liasses ficelées comme des rôtis dans du papier kraft ou corsetée dans un cordon dont il faut patiemment passer le bout dans l'attache dentelée (Le Plume a très bien photographié ça ci-contre).

Plus modernes : les chemises en carton souple, celles dans lesquelles je tente de rassembler mes cours ou ma doc généalogique. Avec un système complexe de chemise et sous-chemises pour dossiers et sous-dossiers (qui reflète normalement l'analyse archivistique, je jargonne...)
 
Et pour compléter une liste non exhaustive : ces bonnes vieilles cassettes en chêne...

Boites d'archivesCassettes du Trésor des Chartes des ducs de Bretagne
Début XVIe siècle. Prêt des Archives départementales de Loire-Atlantique au Château des ducs de Bretagne pour l'exposition Anne de Bretagne, Nantes, sept. 2007

"Ces cassettes de bois sont les témoins de la structuration des archives du duché de Bretagne pendant le règne d'Anne de Bretagne. Ces archives étaient alors abritées dans une salle dite Trésorerie du château de Nantes, aujourd'hui disparue. Elles prenaient place dans une armoie : on relève sur chacune d'entre elles la lettre qui les désignent, et celle de leur armoire."
 

Sources et liens

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir