tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Message

ARI Cloud Carousel: "System - Ninja Shadowbox" plugin isn't installed.

Les cahiers de doléances du Maine-et-Loire sont en ligne

Depuis le début du mois de juillet, le site Internet des archives départementales du Maine-et-Loire s'est enrichi de trois nouveaux fonds numérisés : les registres matricules militaires (1872 à 1910, et tables jusqu'en 1938), les cahiers de doléances des paroisses de 1789 et le Dictionnaire historique de Maine-et-Loire de Célestin Port. Attardons-nous un peu sur les deux derniers...

Le 24 janvier 1789, une ordonnance royale de Louis XVI convoque les Etats généraux et définit les modalités d'élection des députés. Les habitants des paroisses sont invités à rédiger les cahiers de doléances et à nommer leurs députés.

 

Les paroisses et communautés, les bourgs ainsi que les villes non comprises dans l’état annexé au présent règlement, s’assembleront dans le lieu ordinaire des assemblées, et devant le juge du lieu, ou en son absence devant tout autre officier public ; à laquelle assemblée auront droit d’assister tous les habitants composant le tiers-état, nés Français ou naturalisés, âgés de vingt-cinq ans, domiciliés et compris au rôle des impositions, pour concourir à la rédaction des cahiers et à la nomination des députés. Règlement général du 24 janvier 1789.

Rédigés dans chaque paroisse, les cahiers sont ensuite compilés au niveau des bailliages, puis synthétiser par ordre. Quelques départements ont numérisés et mis en ligne ces cahiers de doléances de 1789 (attention, les collections sont souvent lacunaires) : Charente, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Indre (dossier pédagogique), Tarn, Yvelines (dossier pédagogique) ; d'autres sont transcrits sur Internet, et notamment sur Geneawiki.

Cette mise en ligne des cahiers de doléances de l'actuel département du Maine-et-Loire est intéressante à plus d'un titre, surtout si on l'ajoute à ceux déjà en ligne de l'actuel département de Loire-Atlantique : ces régions ont été au coeur de la Chouannerie.

J'ai choisi de transcrire l'un de ces registres. Le choix n'est en rien du au hasard (ni au fait que c'est une capture de ce cahier précisément qui illustre l'accès au fonds numérisé !) : deux paroisses m'intéressent dans le Maine-et-Loire, Miré et Morannes, que des ancêtres (Guitter, Hourdry, Préau, Perdrix) ont quittées au début du XVIIIe siècle. Le cahier de Miré n'étant pas en ligne, celui de Morannes a fait l'affaire. Et plus que l'affaire : très complet, bien rédigé, suivi du procès-verbal d'élection des députés. Un régal.

ImprimerE-mail

Les archives de la Compagnie des Indes en ligne

Le site Mémoire des hommes vient de s'enrichir d'un nouveau fonds : les archives de la Compagnie des Indes orientales, créée en 1664 par Louis XIV. Il s'agit d'une reconstitution virtuelle d'un fonds dont les pièces sont conservées dans différents dépôts, notamment au Service historique de la Défense à Lorient et aux Archives nationales. Aux instruments de recherche s'ajoute une base nominative des équipages et passagers de la Compagnie Perpétuelle des Indes - ou Grande Compagnie, ou Compagnie de Law - (1719–1771), fruit du travail de l'Association des Amis du Service historique de la Défense. Les rôles d'équipages et journaux de bord des 170 navires de la Compagnie ayant participé à la traite négrière entre 1721 et 1757 ont été numérisés et sont consultables depuis les inventaires. Enfin, cinq atlas nautiques utilisés par les commandants ont également été numérisés et mis en ligne.

Attention, même si les données en ligne sont très complètes, elles ne sont pas exhaustives et le contenu est appelé à s'enrichir au fil des dépouillements et des numérisations.

1. Equipages et passagers

La rubrique Equipages et passagers permet d'accéder à une base de données nominative couvrant la période 1721-1771. Les champs Nom ou Prénom doivent obligatoirement être remplis, mais cela fonctionne avec une seule lettre. Les autres champs, facultatifs, permettent de filtrer sur le lieu d'origine, la période ou un navire particulier.

ImprimerE-mail

Inscription maritime et généalogie

Mes recherches généalogiques riment en ce moment avec mer, cabotage, voyages au long cours... grâce à l'inscription maritime. Préalable qui peut aider : avoir parmi ses ancêtres des gens de mer.

 

1. Historique et présentation

Les paroisses de l'Ancien Régime, puis les communes qui y succèdent, sont regroupées en quartiers maritimes (ordonnance de 1734). Ces quartiers sont subdivisés entre 1784 et 1933 en syndicats. Les marins, civils et militaires, sont recensés et inscrits dans les syndicats de leur domicile. Attention, comme toute circonscription, quartiers et syndicats ont parfois fait l'objet de regroupements et modifications. De même, l'âge pour être mousse varie sur la période...

Des répertoires alphabétiques sont établis par grade (mousse, novice, matelot, capitaine) et renvoient au volume des matricules, avec un numéro de folio et de matricule afin de retrouver le marin en question. Lorsque l'homme change de grade, le numéro de matricule du volume suivant concerné est généralement indiqué au XIXème siècle.

Exemple pour le parcours d'un marin né à Mesquer en 1825.

  • Je recherche le syndicat et le quartier correspondant : quartier du Croisic, syndicat de Mesquer.
  • Les mousses ayant environ 11 ans, je me reporte au répertoire alphabétique des mousses du quartier du Croisic couvrant la période 1825+10 = 1835 > Table alphabétique des matricules de 1826 mise à jour, couvrant la période 1836-1844 (cote 7 R 3 / 480)
  • La table renvoie au volume des mousses de 1826. Vue 11 : LEPINE Paul Marie, folio 125, matricule 499. Tant qu'à faire au passage, pensez à noter les éventuels frères présents.
  • Direction le folio correspondant du volume des mousses de 1826 couvrant la période 1836-1844 (7 R 3 / 480, la table précédente ayant été "extraite" de ce volume), vue 65. Et voici le matricule de mousse de Paul Lépine.

 

Permis pour Nantes du 6 avril 1837. Embarqué à Paimboeuf le 10 avril 1837 sur le chasse-marée La Bonne Prudence, capitaine Legouac, rôle 150, allant au cabotage. Désarmé au Croisic le 11 déc 1837.
Embarqué à Mesquer le 28 mai 1838 sur le Bonne Prudence - désarmé à Bayonne le 17 avril 1839. Réarmé au dit le 16 du dit mois. role n°26. Débarqué à Nantes le 6 octobre 1841 dudit.
  • Sur ces états de service figurent le folio et le numéro de matricule du grade suivant (novice en l'occurence) : folio 17, n°66. Au pire des cas, il fallait repasser par la table alphabétique.

 

Corentin (Chasse-marée)

 

ImprimerE-mail

Vis ma vie d'archiviste

Je garde ma casquette d'archiviste ce soir pour participer au concours lancé par les archivistes du blog Archives Online : illustrer le métier d'archiviste et/ou ses évolutions. En mots et en images, j'ai choisi la boîte de chocolats (à défaut de boule à facettes) pour la multitude des petites choses qui font mon quotidien professionnel... Nombre de chocolats et variétés non-exhaustifs.

trust_me_im_an_archivist_hat

Le comble, c'est quand la journée commence par twitter "archives"... en écoutant Archive !

Une petite entorse à la sacro-sainte boîte Cauchard ou simili : un emballage de chocolat, c'est coloré ! Alors ouvrez-les !

ImprimerE-mail

Archives numérisées : les dessous de l'écran

Nous sommes... celles qui vous font oublier qu'un registre paroissial, « en vrai », c'est rarement plus grand que votre écran d'ordinateur. Nos pionniers sont la Mayenne, talonnée de près par la Vendée, il y a déjà 7 ans. Nous sommes attendues comme le messie. Pour nous on sort l'artillerie lourde. Les grands mots, les beaux, les gros. Ceux vidés de leur sens à force d'être utilisés à cor et à cri. Droit. Devoir. Service public. Parfois les grands maux... Dès que nous apparaissons, nous sommes prises d'assaut, contents et mécontents, déçus et surexcités, des quatre coins du monde.

Nous sommes... (dans le titre, certes) : les archives en ligne.

 

Petit retour d'expérience professionnelle et de pratiques personnelles.

 

 

 

ImprimerE-mail

Le Généafil, veille collaborative


Généalogie en Bretagne


Grande Guerre


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg