Everybody's jargoning. On m'a reproché lors d'une soutenance de jargonner breton. Baragouiner plutôt. Aujourd'hui, déformation professionnelle et généalogique obligent, je continue de jargonner (beaucoup moins que mon frère ). Petit guide de conversation avec un généalogiste.
AD : Archives départementales. Sigle généralement suivi du numéro du département. C'est l'élément clé du réseau archivistique français. Par extension, on parle d'AD en ligne. Coordonnées des Archives départementales disponibles sur le site de la DAF. Les AD sont une compétence obligatoire des Conseils généraux ; cependant le directeur des AD est un fonctionnaire de l'Etat, mis à disposition de la collectivité territoriale.
 

Je l'avais jusqu'à présent à peine mentionné , en passant... Mais il s'agit d'une grande nouvelle (petit cadeau Noël en avance) : l'état civil des Archiaves départementales du Morbihan (AD56 pour les intimes) sont en ligne, sur une plateforme nommée "Les racines de l'avenir". La mise en ligne des fonds numérisés est progressive :

Racines de l'avenir

 

  • l'état-civil est peu à peu mis en ligne. Pour le moment, sont disponibles les registres des communes de A à Lanvaudan (officiellement, mais j'ai néanmoins pu consulté les registres de Plaudren). Pour la suite, rendez-vous en 2008 et 2009. Mais vous pouvez toujours consulter les tables décennales des communes de L à Z, qui sont déjà en ligne. Très pratique pour trouver des dates que l'on cherche depuis des lustres...

Conseil général de l'Orne

 

Les archives départementales de l'Orne ont mis en ligne gratuitement depuis le 19 octobre au soir les registres d'état civil et les registres paroissiaux.

Une bonne nouvelle pour ceux qui ne vont pas tous les quatre matins à Alençon. Pour le moment je n'ai que très rapidement "feuilleté" quelques pages des registres paroissiaux de Saint-Front, à la recherche - en vain- de mes Gallery. Histoire de me familiariser un peu avec Gaia (logiciel documentaire d'archives et de visualisation d'archives numérisées), étant plus habituée au système de visualisation Archinoë (plus pratique).

En attendant un autre cadeau de Noël prématuré : les archives départementales du Morbihan qui se font désirer...

Sans rentrer dans les polémiques stériles suffisamment nombreuses sur la question, deux chiffres :

  • numérisation des registres état civil / paroissiaux d'un département : de 2 à 4 terraoctets

  • coût de la mise en ligne : 15 000 euros par an et par terraoctets

Lien

Vrac d'archives
 
Qui suis-je ? ...
Top ! je résiste au feu, je présente les conditions de conservation optimale pour vos vieux papiers ; je suis l'amie des archivistes, des chercheurs et des généalogistes, je suis noire avec une touche beige, je suis... je suis une boîte !
 

J'ai la "chance" (certes ce n'est pas toujours pratique pour les recherches) d'avoir des ancêtres assez vagabonds. Mis à part un marin mort au large de l'Angleterre et le mariage parental sous l'équateur, la plupart des évènements (naissance, mariage, décès) de mes ascendants directs ont eu lieu à l'intérieur des frontières hexagonales. Et je ne compte pas les voyages divers et variés, les campagnes militaires ou autres séjours : la mappemonde s'imposerait sans doute.