Chaque jour, un nouvel épisode sanglant, affiché sur le mur des mairies. Il y a 94 ans, jour pour jour : épisode du 14 octobre 1914 (ou la méthode Coué en version Assimil pour l'arrière...). Jusqu'ici, tout va bien.

Mardi soir

A notre aile gauche, nos forces ont repris l'offensive des régions d'Hazebrouck et de Béthune, contre des éléments ennemis, composés en majeure partie de cavalerie, venant du front Bailleul, Estaires, La Bassée.

La ville de Lille, tenue par un détachement territorial, a été attaquée et occupée par un corps d'armée Allemand. Entre Arras et Albert, nous avons fait des progrès marqués.

Au centre, nous avons progressé dans la région de Berry-au-Bac et avancé légèrement vers Souain.

A l'Ouest de l'Argonne et au Nord de Malacourt (entre Argonne et Meuse), sur la rive droite de la Meuse, nos troupes, qui tiennent les Hauts de Meuse, à l'Est de Verdun, ont avancé au Sud de la route de Verdun à Metz.

Dans la région Apremont, nous avons gagné un peu de terrain à notre droite et repoussé une attaque allemande à notre gauche.

A notre aile droite (Vosges et Alsace), pas de changement.

En résumé, la journée d'hier a été marquée par un progrès sensible de nos forces sur divers points du champ de bataille.

Galicie. - Les corps Autrichiens battus en Galicie, tentent de se reformer à 40 kilomètres à l'Ouest de Przemysl.

Mercredi matin

Rien à signaler, sinon une avance assez notable dans la région de Berry-au-Bac.

 

Bulletin des communes, 1914, sous-série 4H, archives d'une commune de Vendée
 

Sources

  • > Archives de la mairie de Saint-Germain-de-Prinçay
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir