Action de chômer ; suspension des travaux. Toute industrie est exposée aux chômages. On ne paye pas aux ouvriers les jours de chômage. Le chômage des fêtes et dimanches. Chômage (Littré)

Ne pas travailler par manque d'ouvrage. Un bon ouvrier chôme rarement. Les ouvriers chôment bien souvent dans les saisons rigoureuses, dans les crises industrielles. Ne pas travailler pour une raison quelconque. Chômer (Littré)

Il signifie par extension Arrêt volontaire ou forcé du travail. Chômage (Dictionnaire de l'Académie française - 1932-5)

Thème déjà d'actualité au XIXème siècle, puisque c'est à ce moment-là qu'apparaît la notion de chômage. Alors que les ruraux alternaient traditionnellement entre plusieurs activités (agriculture plus ou moins vivrière, artisanat, industrie rurale), l'émergence d'une industrie urbaine au XIXème siècle va attirer une population importante de travailleurs... cantonnés dans une mono-activité régulièrement soumise aux aléas saisonniers et économiques.

 

Cette question préoccupe l'Etat dès la fin du XIXème siècle, agité par les revendications ouvrières... Tandis que la législation du travail se met peu à peu en place, l'Office du travail différencie trois types de chômage :

  • maladie ou invalidité
  • morte saison
  • autre manque d'ouvrage

Notez un type de chômage "original" (que j'avais appelé "contraint" dans mon travail sur la Belle Epoque) à la fin du XIXème siècle : en pleine agitation ouvrière, il arrive que les ouvriers, en grève pour des revendications salariales ,contraignent leurs consoeurs au chômage technique... Involontairement... ou volontairement : en 1900, les ouvriers de l'établissement Liébaut de Nantes (industrie chimique du bois) ont délibérément empêché - voire virer - les ouvrières qui venaient travailler.

En guise de Pôle Emploi, le XIXème siècle a vu apparaître les bureaux de placement (à inscription payante) ou encore les Bourses du travail qui essaiment dans les villes à la fin du siècle. Outre les cours professionels, ces structures, animées par les syndicats, proposent des services de bourse d'emploi.

Art.1 : La Bourse du travail est une institution essentiellement ouvrière. Elle a pour but :

1°. De pourvoir gratuitement au placement des travailleurs des deux sexes, sans distinction de corporation.

2°. De développer l’organisation des groupes professionnels.

3°. De solidariser les efforts des travailleurs salariés, ds le but d’améliorer leur situation matérielle, d’assurer leur indépendance, et d’élever leur personnalité intellectuelle et morale.

4°. De tenir une statistique des conditions du travail dans les différents pays, et particulièrement dans la région.

Extrait des Règlements général et intérieur de la Bourse du Travail de Nantes, 1893 (Archives départementales de Loire-Atlantique)

Les bulletins mensuels relayent les offres d'emploi, mais en période de crise, il y a beaucoup plus d'inscriptions que d'offres...

Comment appréhender ces périodes de chômage en matière de généalogie ? les incontournables recensements de population. Préoccupation politique oblige, les agents recenseurs sont invités à en tenir compte dès le dénombrement de 1896. En plus de la profession, il peut être indiqué "sans emploi" (à ne pas confondre avec "sans profession"). 

Brève chronologie de la législation du travail (fin XIXème siècle)

  • Loi du 22 mars 1841 : interdiction du travail des enfants
  • Loi du 18 mai 1874 : création de l'Inspection du travail
  • Loi du 21 mars 1884 autorisant la liberté syndicale
  • Loi du 2 novembre 1892 : règlementation le travail des femmes et des enfants
  • Loi du 12 juin 1893 sur la sécurité et l'hygiène au travail
  • Loi du 9 avril 1898 sur les accidents du travail
  • Loi du 13 juillet 1906 sur le repos hebdomadaire obligatoire
  • 25 octobre 1906 : création du ministère du Travail
  • Loi du 17 mars 1907 réorganisant les conseils de prud'hommes
  • Loi du 28 décembre 1910 instaurant le Code du travail

Sources et liens

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir