Au début, tout va bien. Un acte de baptême classique, croisé par hasard lors de la lecture plus ou moins automatique d'un registre.

Heleine fille naturelle légitime de Guillaume Lancien et de Françoise Le Judec,

Mais bizarrement, l'acte est plus long que les précédents et les suivants. Anormalement long. Et pour cause !

quoy que le dit Ancien ait épousé la dite Le Judec sous le nom de Michel, défense luy a esté faite par sentence rendüe en la juridiction et chatellenie de la Roche [Derrien] du 23 aoust 1721 de prendre a l'avenir le surnom de Michel tant en jugement, actes, qu'autrement a peine de nulité et de faux, laquelle sentence m'a esté signifiée de la part de noble Guillaume Michel sieur du bois de la Roche par Pierre Henry sergent le 17 septembre predite année defenses de remplir en aucun baptistaire n'y mortuaire le surnom de Michel

Forcément, si le seigneur du coin se nomme Michel, c'est tentant... Le mariage en question (25 novembre 1720) n'est pas filiatif ; le décret de mariage risque lui aussi d'être au nom de Michel, du moins on peut supposer que le prêtre a parcouru un tant soit peu l'acte judiciaire. Notons la présence, parmi les témoins, d'un "Christophe Michel", qui signe trop mal pour être le frère du Guillaume Michel sieur du bois de la Roche (témoin sur des actes alentours). Une imposture familiale peut-être ?

Euh, au fait, de quoi parlions-nous au début ? Ah oui, du baptême d'Hélène...

en ce qui concerne Guillaume Lancien et Françoise Le Judec, ladite Heleine née le 23 et baptisée le 26 d'octobre 1721 par moy soussignant recteur dans l'église paroissiale de la Roche Derien les parain et maraine ont esté Jacques Le Judec et Heleine Pierre

Mise à jour le 31/08/11

Le commentaire de Raphaël m'a poussé à éclaircir un peu cette histoire d'homonymie. L'histoire à mon sens était simple : un certain Guillaume Lancien s'amusait à se faire passer pour Guillaume Michel, le seigneur du coin. Sauf que le Christophe Michel, témoin plausiblement frère du marié, était bizarre. Et Raphaël a semble-t-il vu juste !

Lancien n'est pas un nom du coin, donc ma première hypothèse d'imposture est vite tombée à l'eau. Par contre j'ai retrouvé les naissances de deux Guillaume Michel, nés la même année. L'un est fils de charpentier (né le 29 février 1692), et l'autre fils de "nobles gents", sieur et dame du bois de la Roche (né le 7 novembre 1692). Sur l'acte de mariage des parents (28 novembre 1684) de Guillaume le roturier, point de trace de Lancien, ni dans l'ascendance mentionnée. Néanmoins on trouve quelques "Michel dit Lancien" dans les relevés Corail-Net, qui ne correspondent pas formellement (un souci de prénom...) à la branche directe de Guillaume Michel, l'accusé d'imposture.

Le noeud du problème est peut-être là : deux familles contemporaines, qui portent les mêmes prénoms (Pierre, Yves, François, Guillaume) et qui en plus décident de naître, se marier et de mourir - à un ou deux ans près - aux mêmes dates, il y a de quoi y perdre son latin. Pour être différenciés, les roturiers ont peut être du porter le surnom de Lancien... Et si le jeune Guillaume n'avait pas envie de s'appeler Lancien, hein ?!

La réponse sera peut-être dans la sentence mentionnée dans l'acte de baptême - et dire qu'à l'origine, il voulait juste que sa fille soit baptisée ! To be continued, peut-être un jour (Saint-Brieuc, c'est pas tout près !)

Sources

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir