tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Familles je vous haime

Durant la majeure partie du XIXe siècle, le recrutement militaire se fait sur tirage au sort. Les jeunes gens de 20 ans doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile. On trouve dans la sous-série 1 H des Archives de Rennes de nombreuses lettres de conscrits qui écrivent au maire pour tirer au sort à leur place ou s'informer du résultat du tirage. Entre les lignes se dessinent plutôt discrètes des histoires de famille, aussi compliquées qu'aujourd'hui. Extraits.

 

En réponse à votre honorée du 18 du courant, je m'empresse de vous donner les détails que vous me faites l'honneur de me demander. Mon frère est mort à Rennes en 1842 ou 1843 au mois d'octobre. Ma mère s'est remariée à Paris, et nous a abandonnés, je ne sais ce qu'elle est devenue. Je suis à Mont-marte, banlieue de Paris avec ma pauvre grand-mère dont j'ai soin, elle a 85 ans et par conséquent je ne dois pas la laisser dans l'abandon et en dépit du peu de gain de mon travail, je fais mon devoir
Vous pouvez donc, Monsieur le Maire, envoyer avec toute sûreté mon acte de naissance à Mr le Maire de Mont-Martre, qui m'en fera part. [...]
Olivier Joseph, rue de la Nation n°13 à Mont-martre chez Mr Jouin [1857]

 

ImprimerE-mail

Tableau d'ascendance, 1975

AMR BP111 liste genealogie

Des feuilles à carreaux manuscrites. Une écriture pattes de mouche. Une liste de nombres, de 1 à l’infini. Des noms, prénoms, date et lieu de naissance, date et lieu de décès. Une accolade mariage, date et lieu.

Source

  • Tableau d’ascendance généalogique des familles Chérel et Le Moënner, 1975, conservé aux Archives de Rennes, cote BP 111).

ImprimerE-mail

Un recensement de population tous les 10 ans ?!

AMR 1D138 recensement 1AMR 1D138 recensement 2

On a eu chaud ! En 1901, le conseil municipal de Boulogne-sur-Mer souhaite que le recensement - ce saint Graal des généalogistes, mes premières amoures historiques, tout ça tout ça - ne soit plus réalisé tous les 5 ans… mais tous les 10 !

Les mauvaises langues argueront bien qu’un recensement complet tous les dix ans, c’est mieux qu’un partiel permanent.

Source

ImprimerE-mail

Le Généafil, veille collaborative


Généalogie en Bretagne


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg