tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

John Kitchin, dit Cuisine (sic)

John Kitchin, originaire de Londres, né vers 1734, se fixe à Paimboeuf (Loire-Atlantique) vers 1758. Condition première : abjuration d’hérésie (18 mars 1758), “hors de la vraye église il n’y a point de salut”. Ensuite, il peut se marier (à Marie Jeanne Commery), avoir des enfants. Veuf, il épouse en 1766 Catherine Hoquet. C’est en marge de cet acte qu’apparaît son surnom français… Cuisine !

ad44 kitchin

Source

  • Archives départementales de Loire-Atlantique, BMS de Paimboeuf

ImprimerE-mail

Wikipédia aux Archives

Wikipedia-logo-v2-frAu mois d'octobre 2013, de nombreux événements se sont déroulés dans le cadre de Villes en biens communs, afin de partager et faire connaître les initiatives autour des biens communs : bidouillage dans les fab labs, rencontres autour des logiciels libres et de la cartographie collaborative Open Street Map, ateliers Wikipédia, ...


La préparation en amont

L'avancée de Rennes en matière d'open data et le dynamisme des Wikipédiens rennais ont fait germer l'idée d'organiser un atelier de contribution à Wikipédia aux Archives de Rennes. L'occasion, d'une part, après la simplification des licences de réutilisation des données publiques(1), de s'essayer à plus d'ouverture, et d'autre part, de faire connaître notre bibliothèque historique et ses 3500 ouvrages.

Si la décision de la tenue des ateliers a été prise rapidement, encore a-t-il fallu éliminer les résistances... matérielles : avoir un véritable accès à Internet depuis les postes informatiques de la salle de lecture (au lieu des 10 sites autorisés), et des navigateurs Internet à jour afin d'avoir une navigation satisfaisante. Un accès en Wi-Fi était prévu grâce à une borne portable fournie aux Wikipédiens par l'association Wikimédia France.

Certaines contraintes ont subsisté sur les postes aux droits très verrouillés : les participants n'ont ainsi pas pu mettre eux-mêmes en ligne les images pour illustrer leurs articles – mais rien d'insurmontable.

La communication a été relativement limitée : relayé sur les sites Internet des Archives de Rennes et de Villes en biens communs, l'événement a fait l'objet d'une diffusion auprès de nos réseaux respectifs (mailing et réseaux sociaux) et de deux communiqués dans l'agenda de la presse.

Les deux séances se sont déroulées en salle de lecture les mercredi 9 et 16 octobre 2013, de 16 à 20 heures.

ImprimerE-mail

"Pour tout bagage on a vingt ans"

Ou la perception de la date de sa naissance.

Durant la majeure partie du XIXe siècle, le recrutement militaire se fait sur tirage au sort. Les jeunes gens de 20 ans doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile. Dans la sous-série 1 H des Archives de Rennes, on trouve des nombreuses lettres de conscrits écrites au maire pour tirer au sort à leur place ou s'informer du résultat du tirage. En lisant les quelques lignes, un point commun ressort fréquemment : la date de naissance, plus ou moins connue... Extraits.

 

Etant du tirage cette année je vous écris pour vous prévenir d'avoir la complaisance de tirer mon n° pour moi. je suis né à Rennes l'année 1838 le 12 août (du moins je pense que c'est le 12) sous le nom de Frédéric Emile Thomas. Mon père s'appelle Louis Marie Thomas et ma mère Julie Garnier. Mes parents demeurent à Granville, mais moi je suis employé à Paris. Comme je suis pour peu de temps ici, je n'ai pas été me faire inscrire. Désirant tirer mon n° à Rennes, je vous prie monsieur le Maire d'avoir la bonté de me faire savoir le plus tôt possible si vous m'avez inscrit.

Louis Marie Thomas [1859]

AMR - 1 H 62 

 

ImprimerE-mail

Familles je vous haime

Durant la majeure partie du XIXe siècle, le recrutement militaire se fait sur tirage au sort. Les jeunes gens de 20 ans doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile. On trouve dans la sous-série 1 H des Archives de Rennes de nombreuses lettres de conscrits qui écrivent au maire pour tirer au sort à leur place ou s'informer du résultat du tirage. Entre les lignes se dessinent plutôt discrètes des histoires de famille, aussi compliquées qu'aujourd'hui. Extraits.

 

En réponse à votre honorée du 18 du courant, je m'empresse de vous donner les détails que vous me faites l'honneur de me demander. Mon frère est mort à Rennes en 1842 ou 1843 au mois d'octobre. Ma mère s'est remariée à Paris, et nous a abandonnés, je ne sais ce qu'elle est devenue. Je suis à Mont-marte, banlieue de Paris avec ma pauvre grand-mère dont j'ai soin, elle a 85 ans et par conséquent je ne dois pas la laisser dans l'abandon et en dépit du peu de gain de mon travail, je fais mon devoir
Vous pouvez donc, Monsieur le Maire, envoyer avec toute sûreté mon acte de naissance à Mr le Maire de Mont-Martre, qui m'en fera part. [...]
Olivier Joseph, rue de la Nation n°13 à Mont-martre chez Mr Jouin [1857]

 

ImprimerE-mail

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg