Allier Internet et la généalogie donne l'avantage de pouvoir voyager un peu de chez soi. Loin très loin, au-delà des terres et des mers, au bras d'un descendant de René Pihour - le "Pihour voyageur".

Sont consultables aux archives départementales de Loire-Atlantique les fiches matricules des soldats, accessibles par le biais d'une base de données : il suffit d'entrer un nom, et le tour est joué. C'est ainsi que je suis tombée sur Gabriel Marie PIHOUR, matricule 2706, classe 1904. Le marin est né au Croisic le 20 avril 1884, d'Auguste Marie et de Marie Josèphe Le Gouach. Incorporé le 26 décembre 1904 dans les équipages de la flotte, il est renvoyé dans ses foyers au titre de "soutien indispensable de famille" un an plus tard. Mobilisé en 1914, il combat dans le 6e régiment d'infanterie coloniale. Blessé, il est évacué le 29 septembre 1915 puis "placé en sursis pour la navigation commerciale". Démobilisé en 1919, il se retire à Nantes et d'après la fiche matricule renonce à la navigation...

Pas tant que ça puis qu'il meurt le 11 janvier 1932 à... Nouméa ! 

 

Faubourg Blanchot, Nouméa
 

Le onze janvier 1932, 18 heures 25 minutes est décédé faubourg Blanchot, Gabriel Marie Pihour, domicilié à Nouméa, né au Croisic (Loire-Inférieure) le 19 avril 1884, officier de la marine marchande, fils de Auguste Marie Pihour et de Marie Josèphe Le Goualh, décédés, marié, le nom de l'épouse n'étant pas connu du déclarant, sans autres renseignements.

Dressé le 12 janvier 1932, 9 heures 15 minutes, sur la déclaration de Pierre Victor Barthélémy, 41 ans, mécanicien, domicilié à Nouméa, qui, lecture faite, a signé avec nous, Edouard Dalmayrac, deuxième adjoint au maire de Nouméa, officier de l'état civil par délégation

Notons au passage que la fiche matricule mentionne une réinscription maritime définitive au quartier de Nantes le 3 mars 1932...

Sources et liens

  • Archives de Nouméa
  • Archives départementales de Loire-Atlantique
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir