Bourdic Jean
  

 Il ne manquait qu'un Poilu, le voici !

Cheveux châtains
Yeux : roux ; Front : ba
Nez : moyen ; Visage : ovale
Taille : 1 mètre 56, rectifié 1 mètre 59
Degré d'instruction : 3 

 

Bourdic Jean

 

Manoeuvre au civil, Jean Ernest BOURDIC [sosa 8], s'engage volontaire le 6 mars 1916 un mois avant ses 18 ans. Son frère aîné Charles est alors matelot sur le Renaudin ; il mourra douze jours après l'engagement de son frère.

6 mars 1916 : engagé volontaire pour la durée de la guerre à Lorient au titre du 2e Régiment d'infanterie coloniale (RIC), soldat de 2e classe
9 novembre 1916 : 42e RIC, 91e bataillon
18 février 1917 : classé 33e compagnie
24 avril 1917 : 21e RIC. Mont des Singes, Hurtebise. Combats sous Reims. Au même endroit que Maxime MARITON...
16 octobre 1918 : nommé caporal. Cité à l'ordre de la brigade n°180 D du 29 novembre 1918 : "excellent gradé aux combats des 3 et 19 octobre 1918 a entraîné son escouade à l'attaque sous un violent tir de mitrailleuses ennemies. A fait preuve de courage et d'un réel mépris du danger".
9 février 1919 : affecté à la section des commis et ouvriers d'administration (COA) à Bordeaux. Il part au Maroc en guerre.
21 septembre 1919 : rapatrié en France et démobilisé. Il se retire à Lorient et se marie.

Par la suite, il poursuivra une
carrière militaire au sein du COA, notamment au Maroc, en Syrie (photos ci-dessus en 1928) et Algérie, et prendra sa retraite après 17 ans, 7 mois et 8 jours de service.

Sources et liens

  • Archives départementales du Morbihan, classe 1918
  • Archives familiales

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir