C'était trop tentant en cette période de catastrophe footballistique...

Dans la famille BIGUAIS guilviniste, je choisis Amédée BIGUAIS, figure emblématique de l'Union sportive guilviniste (USG). Le stade de la commune porte désormais son nom.

L'union sportive guilviniste, 1921 (Cap Caval)

 

Trois générations de BIGUAIS sur cette photo de l'équipe de l'USG en 1921 :

  • en haut à gauche, le moustachu avec sa casquette : François BIGUAIS (1876-1947), mon arrière-arrière-grand-père (oncle du footballeur)
  • juste à sa droite devant : son fils Henri (1907-1985) (cousin dudit sportif)
  • enfin assis au premier rang : Amédée BIGUAIS (1902-1996).


Amédée est né le 27 décembre 1902 au Guilvinec, de Joseph BIGUAIS, marin et de Marie GUEGEN. Il épouse le 25 août 1930 Gabrielle JOLIFF. Mobilisé en 1939, il est fait prisonnier par l'armée allemande. Direction le Stalag XII E de Metz (source : Gallica). En 1945, Gabrielle Joliff arrive en tête des suffrages aux élections municipales de 1945 : elle sera 2e adjointe du maire socialiste Marc Scouarnec.

Amédée BIGUAIS au mariage de sa  cousine Louise (1929)

Nombreux sont ceux qui aujourd'hui encore se rappellent au Guilvinec de lui (mon père compris !). En attendant d'avoir l'occasion de jeter un oeil à la presse sportive de l'entre-deux-guerre, par avance merci à celles et ceux qui apporteront des informations complémentaires. Et pourquoi pas son poste dans l'équipe !

 

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir