C'est un secret de polichinelle sur le net : le Loir-et-Cher débarque dans le cercle élargi des archives numérisées et des inventaires en ligne. Au menu du très bon, accessible notamment par un moteur de recherche global ou par communes :

  • l'état civil (collection du greffe). Attention, pour de nombreuses communes, la période 1793-1859 n'est pas encore numérisée et sera progressivement mise en ligne. Le + : les lots des registres paroissiaux sont par année (voire par 2 ans), très pratique et moins décourageant que des lots de 400 vues qui couvrent 30 ans... Et la possibilité d'avoir un lien permanent vers les images consultées,
  • les recensements de population,
  • les tables alphabétiques des registres matricules (une fois le sésame du numéro de matricule trouvé, il ne vous reste qu'à trouver un bénévole ou à faire la demande par courrier aux Archives contre frais de reproduction),
  • les plans du cadastre,
  • de l'iconographie,
  • les inventaires (accessibles par le moteur de recerche ou l'état des fonds),
  • et le reste du portail (actualités, expositions, fiches pratiques de recherche, informations pratiques).

A noter l'entrée par commune, qui récapitule les informations administratives (dont le canton, donc plus d'excuse si on ne trouve pas un mariage en l'an VII ou VIII...) et les ressources numérisées existantes.

Eglise de Rougeou

Fiche détaillée sur Rougeou


Cependant le Loir-et-Cher débarque aussi dans le cercle restreint des licences de réutilisation mélangeant réutilisation d'informations et réutilisation des images.

Le Département de Loir-et-Cher vous autorise à réutiliser librement les informations contenues sur ce site, à condition que vous vous engagiez expressément à :
- [...]
- ne pas les diffuser publiquement sur un site internet ou via une publication papier ou à des tiers sauf dans le cadre d’un usage privé ou interne

Dépassant allègrement les 100 visites/jours, je doute faire encore partie de l'usage privé ou interne. Je ne vous dirais donc pas :

  • > que j'ai enfin réussi à m'enlever une épine généalogique du doigt en trouvant l'exacte date de naissance (12 octobre 1769) de Marguerite BURON. Oui, celle-là même qui selon les actes et le boulier de l'officier d'état civil est née en 1749, 1769 et 1779 à Cour-Cheverny, et qui a fini un 14 juillet "en une fosse pleine d'eau par l'état d'une fièvre chaude" (non, le 14 juillet n'était pas encore fête nationale). D'un acte trois coups, car son ascendance est désormais certaine, et un cousinage est confirmé ;
  • > que j'adore l'expression "voiturier par eau" (sur le Cher) des actes de Montrichard ;
  • > que j'ai été émue de voir qu'en 1906, mon arrière-grand-père et sa petite soeur avaient "un grand frère". Les parents Désiré Mariton et Elisabeth Jaclain ont accueilli un enfant de l'Assistance, Louis Vanassche, sans doute originaire du Nord. Une petite fille, vraisemblablement sa soeur Camille, habitait dans une famille voisine du bourg de Mur-de-Sologne ;
  • > que je traque les deux familles de maçons limousins (les Chantemargue et Laguenière) arrivées à Mur-de-Sologne qui ont même donné un maire
  • > que j'ai souri en tombant sur des finistériens dans les registres Mur-de-Sologne dans les années 1880, et découvert dans les inventaires que des brestois avaient trouvé refuge à Blois pendant la Seconde Guerre mondiale. Michel Le Lann, le mari de mon arrière-grande-tante n'était donc pas le seul artisan breton dans le coin ;
  • et plein d'autres choses à venir...

Mince viens-je de diffuser ces informations (mais pas d'image... à mon grand regret) sur Internet ?!

L'archiviste adepte de la diffusion du patrimoine que je suis va donc continuer à se faire un peu plus mal à chaque fois qu'elle devra illustrer son site d'archives et de généalogie par... des ressources de bibliothèque. Un comble... Vivement que tout ça se décante vite.

 

Blois, vue générale : [photographie de presse] / [Agence Rol]
Blois, vue générale : [photographie de presse] / [Agence Rol]
Source: gallica.bnf.fr

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir