Certes j'avoue qu'à la base ce n'était pas du tout ce que je cherchais. J'avais prévu de fureter toute la journée aux Archives départementales du Finistère afin de trouver avant tout les fiches matricules de mes aïeux bigoudens, des informations sur mes douaniers, et en bonus quelques actes d'état-civil...

J'ai attaqué par le répertoire de la série R. Comme recrutement militaire. Classe 1921. Côte 1 R 569. Mauvaise pioche, ce que je n'ai compris qu'après coup.


Liste de recrutement militaire (Le Guilvinec)
 

Je me suis retrouvée avec la liste de recrutement cantonal. Qui ne m'a pas donné son numéro de matricules. Mais m'a tout de même donné quelques informations cocasses. Ainsi à 20 ans mon arrière grand père Désiré Biguais (1901-1958) savait faire du vélo, nager et conduire une automobile. Si on se réfère à ma frise photo en tête de blog, il savait également monter sur un âne. Sans doute était-il plus goélanophile (ou -phobe) que colombophile...

Après cette parenthèse cantonale, j'ai tout de même obtenu la fiche matricule du caporal Biguais : ouvrier d'administration à Casablanca pendant la guerre du Maroc (1921-1922), libéré en 1923 avec un certificat de bonne conduite (tel père, tel fils), puis remobilisé dans la 11e section d'infirmiers le 11 septembre 1939 au Centre hospitalier de Cornouailles à Concarneau.

Bref, pour rechercher la fiche matricule, ne pas suivre mon exemple. Avant toute chose, il faut être savoir où se trouvait le gaillard à ses 20 ans. Puis trouver le numéro de matricule en consultant la table matricule de la classe concernée (classe = année de naissance + 20 ans). Enfin, demander la fiche correspondante qui figure dans le registre matricule. Selon la classe consultée, vous aurez peut-être droit à un super registre tout emballé de caches en plastique, confidentialité oblige.

Certains services départementaux transmettent la fiche par courrier (AD41), d'autres vous répondent très aimablement par mail en vous donnant la côte mais préservent les documents et ne les photocopient pas (AD62). D'autres enfin vous répondent que ce n'est pas dans leurs attributions, et ils ont entièrement raison (AD29, AD56). Enfin, pas la peine d'essayer par FranceGenweb pour avoir des fiches matricules aux AD75 : les bénévoles ne veulent pas s'engager à signer le papier imposé qui demande de ne pas nuire à la vie privée des soldats...

Sources et liens

  • > Archives départementales du Finistère, 1 R 569
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir