Suite des aventures de ce brave François Dominique de L'Espine, sieur de Villoizeau : après les alcools (1707), les boucheries (1711), il s'occupe en 1713 des droits sur le tabac ; les taxes alors prélevées étaient "entièrement perdues par la consommation du faux tabac qui se faisait par plusieurs vagabonds".

Signature de François Dominique de Lespine, 1707

 

Suite des aventures de ce brave François Dominique de L'Espine, sieur de Villoizeau. En août 1707, il est "commis à la recepte et conservation des droits d'Inspecteur visiteur et Contrôleur aux Entrés des Eaux de vie vin et autres boissons" à Guérande. L'occasion de quelques rapports concernant des fraudes, procès-verbaux faits à Pierre Laragon, sieur de Launay, avocat à la cour et substitut de l'Intendant et à son commis au greffe Pierre Lizeul, conservés aux Archives départementales de Loire-Atlantique.

Signature de François Dominique de Lespine, 1707

 

Non pas que les archives départementales des Vosges soient en ligne - ce n'est pas avec l'énorme retard accumulé en matière de recherches d'actes en ligne et l'apparition en même temps des Vosges, de la Meuse et de l'Indre-et-Loire que je vais m'en sortir...  Non, il était grand temps  que les deux tourtereaux dont j'ai aussitôt recherché le mariage, se marient !

Jusqu'à ce midi, ils étaient supposés (d'après une lecture hâtive d'un acte un peu sombre) être passés devant le vicaire François Huvaux un beau jour de mars 1752. Rien d'étonnant, en ce cas, à ce qu'une petite Jeanne Marguerite naisse le 7 février 1753...

Extrait du mariage ROLIN x MIROUEL (1752)

 

Et où j'ai mis deux dates de naissance et deux dates de baptême à une aïeule...

La mise en ligne de l'état civil des communes de la fin de l'alphabet aura permis d'avancer (merci à J-P Tixier pour le dépouillement) sérieusement du côté de l'ascendance du Puy-de-Dôme : principalement à Saint-Nectaire et au Vernet Sainte-Marguerite. Parmi les actes, le décès de Gabrielle BAUVERT, veuve d'Annet MADEUFFE, morte en son domicile à l'âge respectable d'environ 102 ans !

Gabrielle Beauvert, extrait de l'acte de décès (AD63)

 

Morlaix (Finistère), le 27 octobre 1783.

Jean RICHARD, "ancien soldat au régiment de Saintonge, compagnie de Champagne", épouse Marie Michelle LE BER. L'acte de mariage établi qu'un congé absolu a été accordé au marié, signé par le chevalier du ROSEL et visé parle major FLEURY, commandant du régiment de Saintonge.

C'est étonnant de voir que mes tendances à googler tout et n'importe quoi ne déteignent pas encore totalement sur la généalogie : je n'ai même pas eu l'idée de googler le régiment de Saintonge...

Le résultat m'aurait pourtant intriguée : le dit régiment sert jusqu'en 1768 aux Antilles, puis en 1780, direction l'Amérique du Nord, afin de soutenir les insurgés américains contre les Anglais.

Et puis un beau jour, un cousin me contacte concernant cette branche - commune - des RICHARD et confirme, documents à l'appui, l'épisode américain.

 

Jean RICHARD, dit la Roze

Notez les surnoms de soldats.