tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Première Guerre mondiale : Maxime MARITON

Maxime MARITON, avant ou juste après la guerre
 

Suite de mes aïeux poilus, avec un de mes arrière-grand-pères maternels. Maxime MARITON[sosa 14] est semble-t-il un de ceux qui est revenu le plus abîmé. Et gazé. Ouvrier charpentier solognot, il est incorporé le 12 avril 1915 à l'âge de 19 ans.

Cheveux : châtain foncé ;
Yeux : marrons ;
Front : ordinaire ;
Nez : rectil-horizontal ;
Taille : 1 mètre 63 ;
Degré d'instruction : 3

ImprimerE-mail

Morts pour la France

Charles Bourdic, mort pour la France
 

Hier était commémoré l'armistice du 11 novembre 1918. Lorsque j'ai commencé la généalogie, je me suis très vite rendue sur le site Mémoires des hommes, tout en sachant que mes trois arrières-grands-pères qui ont combattu pendant la Der des der en sont revenus entiers. Mathématiquement en effet, si l'un d'eux y était resté, vous ne seriez pas là en train de me lire...

ImprimerE-mail

Le Généafil, veille collaborative


Généalogie en Bretagne


Grande Guerre


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg