tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Énéour

saint-eneour-ploneour-lanvernCe n’est pas parce qu’on a une partie de sa généalogie profondément enracinée en Bretagne bretonnante qu’on trouve des prénoms bretons à tous les coins d’actes. Bien au contraire… Passés les Marie, Jean, Catherine, Anne, Jeanne, Yves, Michel, il n’y a plus grand monde.

Heureusement il y a les saints ! Que l’on découvre parfois avec étonnement, alors qu’il suffisait de décomposer le nom d’une commune bien connue.

Bienvenue donc à (Yves) Énéour LUCAS, fils de Vincent LUCAS (1751-1787) et de Jeanne LE CARVAL (1755-1813), baptisé le 3 mai 1783 à … Plonéour (Finistère), ça ne s’invente pas.

Liens

ImprimerE-mail

Sébastien Le Cleac'h, 3 bans et puis s'en va

Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent pour les bigoudens sur les Archives départementales du Finistère. Alors on s'occupe avec quelques miettes...

Tout semblait se dérouler normalement. Chaque chose faite dans le "bon ordre". Sa femme, Anne Nedelec, avait rendu son dernier soupir le 11 octobre 1767 au Guilvinec (Finistère). 16 ans de mariage, et 6 enfants. Antoine, le benjamin, n'avait qu'à peine 2 ans. Lui raconter les aventures d'un marin, qui dans une autre vie, avait débarqué à 25 ans à l'île de France - celle de l'Océan Indien, ne suffirait sans doute pas à calmer l'absence de sa mère.

 

Saint-Guénolé - Les Tablettes rennaises

 

ImprimerE-mail

Saint-Nectaire, son fromage, ses villages et mes ancêtres

Impossible de traverser la France sans faire une halte au pays des volcans, berceau d'une branche auvergnate. Equipée : carte IGN détaillée dans le téléphone, liste des individus par village.

 

Vue de Saint-Nectaire depuis la route du Vernet-Sainte-Marguerite

 

Antoine BURANDE, maçon né le 15 avril 1820 dans le village de Lenteuge, est le dernier né à Saint-Nectaire (Puy-de-Dôme). Il était supposé être celui qui était "monté à Paris", mais vérifications post-vacances faites, lui et ses 4 frères et soeur se sont tous mariés à Paris entre 1843 et 1858 : ce sont donc plutôt les parents, Germain BURANDE et Marie MADEUF qui ont pris la route.

Saint-Nectaire donc, son fromage, et tous ses petits villages.

 

ImprimerE-mail

Un p'tit tour de bicyclette

Ouest-Eclair, 4 juillet 1914 - Le Tour de France en BretagneCette année, la Bretagne se contentera d'un petit tour entre Saint-Gildas-des-Bois et Saint-Malo. Retour en arrière, il y a cent ans. Le Tour de France y passait trois jours (dont un de "relâche", mais vu les étapes...). Parti le 3 juillet de Cherbourg pour la 3e étape, le peloton rejoignait un autre port militaire, Brest, en passant par Coutances, Dinan, Saint-Brieuc, Guingamp et Morlaix. 405 km dans les mollets. La 4e étape relie Brest à La Rochelle. Le départ est donné à minuit, après une grande fête. Les 71 coureurs s'élancent vers Châteaulin. La roue libre est interdite pour l'étape de 470 km ! A 3h25, le premier groupe d'échappés traverse Quimper, puis file vers Lorient. Le régional de l'étape, Lucien Petit-Breton, fait partie du groupe de tête. Vers 9h, ils franchissent la Vilaine à La Roche-Bernard. Puis ils tranversent Nantes, filent vers La Roche-sur-Yon, qu'ils passent vers 1h30, avant d'arriver épuisés à La Rochelle.

ImprimerE-mail

#Geneatheme : Mariage(s)

Quand y en a plus, y en a encore ! Après le #ChallengeAZ au mois d’avril 2013 (pour rappel : 1 jour = 1 lettre de l’alphabet), on ralentit la cadence et on passe à un thème (prédéfini) par mois. Instructions toujours sur La Gazette des ancêtres.

Je vous propose un peu de lecture sur le thème du mariage (ou dé-mariage…) :

Et rien de tel qu’un menu pour se mettre en appétit !

 

4 5 bourdic biguais menu mariage 1947

ImprimerE-mail

Le Généafil, veille collaborative


Généalogie en Bretagne


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg