tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Mariage de Pierre MARY et Jeanne CHOLET, an VIII. Selles-sur-Cher.

Force est de constater que mon arbre penche fortement à gauche... côté paternel. 1626 aïeux trouvés d'un côté, 444 de l'autre ! Déséquilibre également flagrant si l'on consulte les catégories de ce blog... Ce n'est pourtant pas faute de lutter contre ! Petit à petit j'avance, notamment grâce à l'aide précieuse aux AD 41 de Frédéric, qui trouvé dernièrement un acte convoité depuis longtemps.


Petit retour en arrière : le changement du patronyme MARY en MARITON s'est fait progressivement, sur au moins 3 générations. J'ai précédemment évoqué René MARRY, dit MARITON.

 

ImprimerE-mail

29 février

Ca n'arrive pas tous les jours (même si j'espère dans quatre ans être toujours active sur ces pages), alors profitons-en. Depuis l'instauration du calendrier grégorien fin 1582 en France, sont bissextiles toutes les années divisibles par 4 (mais pas celles divisibles par 100) et celles divisibles par 400. Bref 2008 est divisible par 4, pas par 100, et nous sommes le 29 février.
Première question qu'on se pose petit quand on fait la découverte de ce jour cache-cache : "mais comment fait-on pour les anniversaires ?"

ImprimerE-mail

Mathurin en folie

Ces derniers temps, Archives départementales du Morbihan en ligne aidant, j'ai découvert que mes aïeux morbihanais étaient atteints d'une maladie fort répandue dans les terres du milieu (du département) : la mathurinoïte aiguë ! Rien à voir avec l'épidémie Bonne-Augustine de Givenchy-en-Gohelle.

Trois Mathurin ont fait leur apparition dans mon ascendance directe, sans compter les Mathurin et Mathurine juniors.


Mathurin Guillard

ImprimerE-mail

Le Généafil, veille collaborative


Généalogie en Bretagne


Grande Guerre


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg