Isa avait tout juste 18 ans et toute la vie devant elle. La Mariotte s'enfonçait dans le bois des brumes. Et mes poumons balbutiaient leur premier souffle, à quelques encablures de la longère de François Bourgeon.

 

Les Passagers du vent, F. Bourgeon (tome 1)

 

Au milieu des quelques bédés familiales, les 5 tomes des Passagers du Vent. Isa perchée dans sa dunette. Et les Compagnons du Crépuscule et sa série ensorcelante. Douze mois et douze signes... Pas de série pour le nombre un... Rien avant... rien de plus.

A quel âge suis-je tombée dessus pour la première fois ? Aucune idée. Plus tard, sous d'autres latitudes, j'ai eu vite fait de dénicher les tranches noires des cinq volumes dans le CDI du collège. Et de les dévorer, encore et encore. Et à chaque lecture, de nouvelles découvertes, et toujours le même entrain. Pas innocent dans mon goût pour l'Histoire, cette histoire. Des années après, d'autres lectures ont révélés des regards, des non-dits que l'innocence enfantine n'avait pas forcément perçu.

L'histoire ? Une saga historique au XVIIIème siècle. Un triangle entre l'Europe, l'Afrique et l'Amérique. Une "passagère du vent sur les routes océanes, elle subit les guerres, rencontre les prisons et découvre l’horreur de la traite négrière qui assure l’enrichissement des Amériques et des Antilles. à jamais éprouvée par toutes ces expériences, Isa n’en aime pas moins la vie."

Et depuis quelques mois, une énième relecture, sortie du 6ème tome oblige : La Petite-fille du Bois Caïman. Direction la Louisiane, en pleine guerre de Sécession. Sur les berges du Mississipi, la jeune Zabo fuit les combats... et se réfugie au coeur du bayou, chez Isa, sa bisaïeule.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, une magnifique bédé historique à découvrir. Et à redécouvrir sans fin.

Pour en savoir plus...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir