Carte postale ancienne : Quimperlé

Nom : Quimperlé (Finistère)

Population : 4 549 hab. (1793) / 12156 hab. (2011)

Patronymes : Egleu, Floch, Fro, Gregeois, Guyon, Rollin

Période : 1681-1808

En savoir plus : Wikipédia, Archives du Finistère, Google Maps. Et sur d'Aïeux et d'Ailleurs.

 

 

Je me souviens d'un jour, entre autres. J'allais, le long de l'Océan breton, vers la pointe du Finistère. J'allais, sans penser arien, d'un pas rapide, le long des Ilots. C'était dans les environs de Quimperlé, dans cette partie la plus douce et la plus belle de la Bretagne. Un matin de printemps, un de ces matins qui vous rajeunissent de vingt ans, vous refont dos espérances et vous redonnent des rêves d'adolescents. J'allais, par un chemin à peine marqué, entre les blés et les vagues. Les blés ne remuaient point du tout, et les vagues remuaient à peine. On sentait bien l'odeur douce des champs mûrs et l'odeur marine du varech. J'allais sans penser à rien, devant moi, continuant mon voyage commencé depuis quinze jours, un tour de Bretagne par les côtes. Je me sentais fort, agile, heureux et gai. J'allais.

Monsieur Parent, par Guy de Maupassant (consultable sur Gallica)

De mémoire je pense pas y être déjà allée, alors que chaque fois que je franchis la Laïta je me dis qu'il serait temps d'y remédier...

Quimperlé, terre étrangement d'accueil de Lorrains. En 1774, un serrurier de 30 ans, Nicolas Grégeois, originaire de Vaucouleurs dans la Meuse, y épouse Marie Josèphe Floch - le mariage a lieu plus précisément à Saint-David, trève de Rédené, rattachée à Quimperlé à la Révolution. Floch tout de suite, ça fait plus "local" que Grégeois. Rebelotte en 1799, puisque leur fille Jeanne épouse un militaire de passage, Nicolas Rollin, originaire de Contrexéville dans les Vosges. Etrange...

Quimperlé, rare paroisse dont je peux me sustenter sur les Archives du Finistère en ligne. Manque de bol, j'avais déjà usé auparavant quelques bandes de microfilms en salle de lecture, il ne me reste que des miettes à me mettre sous la dent ; enfin, il reste toujours quelques fratries à recomposer !

 

 

 

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir