Pour obtenir un dossier de naturalisation, il faut avant toute chose obtenir le numéro de décret de naturalisation. Il y a des CD-roms édités recensant les numéros de dossier, des forums en parlent. Pour ma part, j'ai lâché quelques deniers sur un site privé, histoire d'avoir la réponse rapidement. Et comme très peu de bénévoles se rendent aux Archives nationales, site de Fontainebleau (archives contemporaines, en gros depuis 1958), j'ai opté pour la demande par mail et les frais de recherche et de photocopie : une fois le numéro de décret de naturalisation obtenu, une petite recherche sur Priam, le moteur de recherche du centre d'archives contemporaines, et j'obtiens la cote du dossier (en l'occurence il y en avait 4 pour l'année 1932). Ensuite un petit formulaire à remplir, à imprimer et à expédier. Trois mois pour la réponse, 18 euros le forfait pour ce type de documents : sachant que je n'avais trouvé aucun bénévole, et que très peu pour moi l'aller-retour à Paris pour plus d'une centaine d'euros, ça me convient.

Et que trouve-t-on dans ce type de dossier ? Des certificats de moralité et de bonnes moeurs, des attestations de scolarité d'institutrice, de la correspondance entre le Préfet et le maire de la commune. Et même une lettre de l'épouse du demandeur, française, qui relance la demande en attente. Car les étrangers ne peuvent être considérés comme indigent de la commune, et en conséquence ne reçoivent aucune aide. Par contre, pour localiser sur une carte le nom de ville russe transcrit de trois façons différentes dans le dossier, ça va être coton...

 

Source

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir