tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Derniers articles

À propos

Généalogiste amateur et archiviste, j'ai créé le site Internet "d'Aïeux et d'Ailleurs" en 2007, afin de mêler recherches généalogiques, histoire, archives et numérique.

Les billets de blog, dont les plus récents sont accessibles ci-contre, sont regroupés en plusieurs rubriques : Ciel mes aïeux (portraits et articles consacrés à ma généalogie), Brèves d'archives (actes et découvertes insolites), La boîte à outils (méthodologie de recherches, outils numériques) et Dans la bibliothèque. Ces contenus sont également accessibles à partir de la frise chronologique ci-dessous. 

L'Arbre généalogique permet de naviguer, par branche, dans les données collectées. La partie Photothèque regroupe des photographies familiales. Enfin, la partie Ressources propose un ensemble de liens vers des contenus intéressants du point de vue de la généalogie (blogs, outils méthodologiques, actualités).

Pour rester au courant des publications, il est possible de s'abonner par mail.

Bonne visite !

 

Maïwenn Bourdic

Accès chronologique aux billets de blog

Parcourez la frise chronologique pour accéder aux articles du blog.

Ouverture d'un cercueil, 1720. Le Croisic

Image
 
Le vingt cinquième jour de septembre mille sept cent vingt pendant que l'on faisoit careler l'église de notre dame de la ville du Croisic a été ouverte la tombe d'un homme mort depuis plus de cent ans que l'on n'avoit point ouverte il y avoit longtemps et dans laquelle [?] on avoit trouvé le corps dans son cercueil qui n'était pas consummé ainsy que nous ont rapporté les anciens du lieu et l'ayant faite ouvrir aujourd'huy nous y avons trouvé le corps partie en poussière à l'exception de la tête qui n'était pas tout a fait pourrie et quelqu'un ayant voulu avoir la curiosité de toucher et d'activer les dents de ce cadavre il nous a paru sortir du sang avec un peu de corruption sans qu'il sortit de son cercueil aucune puanteur ; ce qui a la connaissance de la plus notable partie des habitants de la ville du croisic, il eu encore a remarquer que les planches de ce cercueil quoyque de bois de sapin ne sont nullement pourries ny endomagées ; la tradition des anciens nous assure que leurs anciens pères et mères et ayeux leurs ont souvent déclarés que etait le corps d'un saint homme ce que nous attestons sous nos signes on ne sait pas le nom de ce mort, cette tombe estait à six pied de la porte de la sacristie en allant droit au grand autel.

Source

contentmap_plugin

Mots-clés: AD44, Loire-Atlantique

ImprimerE-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Cartographie des articles

cartographie articles

Paroles de lecteurs

  • Les archives de la Compagnie des Indes en ligne

    • Good day! Tɦis is myy 1st commеnt here ѕο I jսst wanted tо givge а quick shout оut and sɑү I reаlly enjoy ...

      Lire la suite...

  • Paris en cartes : arrondissements et paroisses au XIXe siècle

    • Bonjour, J'ai réuni dans ma chronique sur Généanet, toute une liste de piste pour ceux qui ont des ...

      Lire la suite...

  • Tout le monde n'a pas la chance d'avoir eu des ancêtres communistes

    • Un article très instructif. Il est clair que le système permet de retrouver des indices sur nos ...

      Lire la suite...

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg