Premier indice : Il y a également eu l'Austerlitz, l'Indomptable... et plein d'autres.

Deuxième indice : cette photo, tirée de la revue Cap Caval (1984).

 
Saint Nom de Jésus, fin XIXe siècle

 

Il s'agit des bateaux sur lesquels a travaillé mon matelot d'arrière arrière grand-père François Biguais. Il a débuté comme mousse à 13 ans sur le Saint Nom de Jésus (photo ci-dessus) avant de s'enrôler dans la marine. Ne me demandez pas où il est sur le bateau, je ne le connais qu'avec une paire de moustache ! Mais il doit être au milieu des enfants... Lorsqu'il quitte la Royale en 1900, il reprend la mer comme matelot sur des bateaux de pêche guilvinistes.

Autant de noms et autant de recherches à faire aux archives de la Marine à Brest...

 

Sources et liens :

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir