Il est né le 10 avril 1740 sur les coteaux des collines de Plaudren, dans le hameau du Goavro. Petit dernier au d'une grande fratrie. Quatre frères, deux sœurs, nés des laboureurs Mathurin et Catherine LE LUHERN. Bily est baptisé le jour même par le curé Yves Guedo. Ni son parrain Jean RECORDAY ni sa marraine Marie GIQUEL également laboureurs, ne signent l'acte de baptême.

Peu d'informations pour le moment sur sa famille. Sa mère meurt lorsqu'il a 15 ans. Il épouse à la fin des années 1760 Jacquette LE BREH, originaire de la trève de Mériadec (Plumergat). - lieu et date sont pour l'instant inconnus, et ce n'est pas faute d'avoir écumé les registres en ligne de Persquen, Mériadec, Plaudren...

Le couple a au moins 11 enfants. Et là commencent les pérégrinations... L'aîné Paul est né vers 1769. Impossible une nouvelle fois de trouver le lieu de naissance. Son décès le 26 mai 1815, mentionné dans l'acte de mariage de son fils Pierre (1821) est introuvable dans les registres de Sarzeau... Un frère, Joseph, le suit de peu.

A partir de 1771, la famille ELIZANO - LE BRECH habite à Persquen : ils sont aubergistes et commerçants au bourg. La famille s'agrandit chaque année - ou presque : Bonne en 1771, Bily en 1772, Marc en 1773, Mathurin en 1775, Jacques en 1776, Marc en 1778, Pierre en 1781... Une petite Marie vient cpeut-être compléter la fratrie, mais où et quand ? mystère...

Malheureusement, l'année 1775  décime la famille. Année de disette... Le nouveau-né Mathurin meurt dès le mois de juillet, à l'âge de deux mois. Puis coup sur coup Joseph, 5 ans (30 août), Bonne, 4 ans (9 septembre) et Marc, 2 ans (22 septembre). L'autre petit Marc décèdera à l'âge d'un an.

Surprise avant hier quand j'ai découvert un nouvel enfant, né... à l'Île aux Moines : Jean, né le 14 décembre 1782.

 

  

 

Je suis sûre qu'il y aura des balises à rajouter sur la carte !

Bily ELIZANO et sa femme étaient, je l'ai dit précédemment, aubergistes et commerçants au bourg de Persquen. Mais pas seulement ! En 1776, Bily est garde des eaux, bois et forêts du comte de Penvern. Le château vient tout juste d'être reconstruit par le comte François du Perenno, son fils aîné Paul Romain Guy de Perenno et sa belle-fille Marie Bonne Renée de la Chapelle sa compagne. Il est aujourd'hui classé monument historique.

Il y avait dans le même endroit un autre château d'un temps immémorial et d'une construction très ancienne. On en voit encore des vestiges derrière le château. Ces messieurs [les du Perenno] sont reconnys depuis un très long temps pour fondateurs et supérieurs en chef de la paroisse de Persquen." (Registre paroissial de Persquen, 26 février 1771).

En 1778, l'acte de baptême de Marc mentionne que Bily ELIZANO est "garde chasse du seigneur de Penvern, meunier des Carmes et aubergiste du bourg". Rien que ça ! Trois ans plus tard, il est tient le cabaret du bourg de Persquen. Et en 1782, on le retrouve sur l'Île aux Moines comme... employé des gabelles ! Lorsqu'il meurt à Sarzeau en l'an XII, il avait semble-t-il retrouvé son activité de garde-champêtre.

Signature de Bily Elizano
 

Ah un jour j'aurais le temps d'aller farfouiller dans ce coin du Morbihan... et consulter le fonds d'archives du château aux AD !

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir