Le transept courbé vers le Nord m'a fait sourire et rappelé celui de la cathédrale de Quimper qui souffre du même "mal". Du granit à profusion. Un chœur bleuté qui fait penser à une coque de bateau retournée. Des retables en bois et pierre richement sculptés. De beaux vitraux du XIXème siècle. Les nombreuses sculptures des clefs de voûte vous observent. Et les statues de la Vierge et de Notre-Dame du précieux Sang avoisinent les bas reliefs animaliers et monstrueux.

 

  Chapelle du Mûrier Chapelle du Mûrier Chapelle du Mûrier  

Eglise Saint-Guénolé

Eglise Saint-Guénolé Eglise Saint-Guénolé, vitrail Eglise Saint-Guénolé, vitrail Eglise Saint-Guénolé

Bourc'h-Baz donc, berceau patronymique et l'église Saint-Guénolé, où des centaines de cérémonies ont rassemblé les paludiers.

Guénolé, saint patron des moines de Landévennec, qui construisirent un prieuré sur l'île de Bath-Wenran donnée au Xème à l'abbaye par Alain Barbetorte, duc de Bretagne.

Peu étonnant que la paroisse de Batz compte de nombreux Guénolé (ou ses variantes orthographiques : Guinolay, Guinolai, Guinolé ou encore Guinolais). Mais étonnament, malgré la présence d'une double branche batzienne à partir de la 9ème génération (mi XVIIIème siècle), un seul Guinolay dans l'ascendance directe !

  • Guinolay LANDAIS, fils de Jacques et de Guillemette CHELLET. Né le 11 novembre 1646, décédé le 11 mai 1722 à l'âge de 75 ans. Le 25 mai 1673, il épouse son aînée Marie LE QUÉRÉ (1643-1707). Au moins quatre enfants naîtront de cette union : Guinolay (1682-1747), Julienne (1685-1751), Louis et Jeanne (morte en 1714).

 

Sources et liens

  • Photographies : archives familiales et archives personnelles
  • Pour plus de détails sur l'église Saint-Guénolé : Mairie de Batz-sur-mer
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir