Branle-bas de combat, une possible centenaire ! Très vite, au fil des actes, je me suis aperçue que les officiers d'état civil ou religieux avaient un souci de calculatrice, de l'ordre de 5 à 10 ans d'écart. Mais l'espoir fait vivre (vieux).

L'âge est très rare mentionné sur les actes de baptême, et celui de l'aïeul Henri MADEUF (26 février 1767 à Saint-Nectaire) ne fait pas exception. Remontons... Le couple s'est marié le 14 janvier 1755 au Vernet Sainte-Marguerite, paroisse d'origine de Gabrielle. Les parents respectifs, Henri MADEUF et Jacqueline VIVAT d'une part, Gilbert BOVERT et Jeanne MARTIN (décédée) d'autre part, sont mentionnés sur l'acte. Toujours aucune trace d'âge.

Si l'on en croit l'acte de décès de Gabrielle, elle serait née vers 1718. Malheureusement, les registres du greffe du Vernet Sainte-Marguerite sont très parcellaires : aucun baptême, mariage ou sépulture entre 1633 et 1726. Il faut se rabattre sur la collection communale, accessible uniquement en salle de lecture. A défaut de vacances auvergnates, il reste l'entraide bénévole sur Internet via Le Fil d'Ariane.

Quelques jours après (merci au FDA63 pour sa rapidité !), les actes sont dans la boîte (mail). Oui, les...

  • Gabrielle BEAUVERT I naît le 6 avril 1721 (baptême le même jour).
  • Gabrielle BEAUVERT II naît le 6 août 1724 (baptême le même jour).
  • et aucun décès entre les deux naissances...

Résultat j'ai testé la double naissance et le double baptême pour la même personne ! Et une fois passée l'alerte de sécurité informative, c'est chose faite.

 

Gabrielle BEAUVERT (fiche Heredis)

Les parents se sont mariés le 28 mars 1718 au Vernet. Gabrielle BEAUVERT n'est donc pas décédée à plus de 100 ans. Mais tout de même : presque 99 ans... ou 96. C'est donc à ce jour la doyenne officielle de mes ancêtres directs, malgré sa date de naissance ambiguë... Il manque des actes de naissance ou de décès pour ses éventuels concurrents.

Peut-être l'acte de mariage de la soeur homonyme (Gabrielle BEAUVERT et Etienne BELLOT, 27 février 1740) pourra différencier les deux soeurs. Mais il faudra attendre, puisque là encore, seule la collection communale (sur place dans le Puy-de-Dôme) pourra éventuellement compléter celle du greffe lacunaire entre 1737 et 1748.

Source

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir