tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Derniers articles

À propos

Généalogiste amateur et archiviste, j'ai créé le site Internet "d'Aïeux et d'Ailleurs" en 2007, afin de mêler recherches généalogiques, histoire, archives et numérique.

Les billets de blog, dont les plus récents sont accessibles ci-contre, sont regroupés en plusieurs rubriques : Ciel mes aïeux (portraits et articles consacrés à ma généalogie), Brèves d'archives (actes et découvertes insolites), La boîte à outils (méthodologie de recherches, outils numériques) et Dans la bibliothèque. Ces contenus sont également accessibles à partir de la frise chronologique ci-dessous. 

L'Arbre généalogique permet de naviguer, par branche, dans les données collectées. La partie Photothèque regroupe des photographies familiales. Enfin, la partie Ressources propose un ensemble de liens vers des contenus intéressants du point de vue de la généalogie (blogs, outils méthodologiques, actualités).

Pour rester au courant des publications, il est possible de s'abonner par mail.

Bonne visite !

 

Maïwenn Bourdic

Accès chronologique aux billets de blog

Parcourez la frise chronologique pour accéder aux articles du blog.

Liquidation judiciaire de l'horlogerie Le Flem

Les Archives commerciales de la France, journal bi-hebdomadaire, répertorient les sociétés, faillites, liquidations judiciaires, changements de propriétaires, etc., des entreprises à travers toute la France entre 1874 et 1955. La Bibliothèque nationale de France a numérisé et met à disposition sur Gallica les numéros (OCRisés... c'est-à-dire avec reconnaissance optique de caractères, ce qui permet une recherche plein-texte notamment) de 1874 à 1936, de quoi lancer des pistes de recherches généalogiques intéressantes...

Archives commerciales de la France.

9 octobre 1903. Le tribunal de commerce de Quimper place en liquidation judiciaire l'horlogerie Le Flem d'Audierne (Finistère).

Les archives des tribunaux de commerce sont conservées en série U pour la période antérieure à 1940. Aux archives départementales du Finistère, les documents sont conservés en sous-série 65 U, et classés par tribunal.

A messieurs les président et juge composant le tribunal de commerce de Quimper

Monsieur Pierre Le Flem, horloger demeurant à Audierne

A l'honneur d'exposer :

qu'il se voit dans la nécessité de cesser ses paiements ;

que cette situation malheureuse est due au manque absolu de pêche cette année dans le port d'Audierne après une autre année également désastreuse ;

qu'aucun reproche [?] ne peut lui être adressé et qu'il se croit donc fondé à invoquer le bénéfice de la loi du 4 mars 1889 ;

c'est pourquoi l'exposant conclut à ce qu'il vous plaise Messieurs

  • l'admettre au bénéfice de la liquidation judiciaire ;
  • nommer un juge commissaire et un liquidateur

et ce sera justice

Quimper, le 7 octobre 1903.

9 octobre 1903, jugement déclaratif liquidation Le Flem. A. Joncour avoué Quimper.

Le tribunal, après en avoir délibéré conformément à la loi

Vu la requête qui précède présentée par le sieur Le Flem, horloger, demeurant à Audierne,

Attendu que ledit sieur Le Flem est commerçant;

  • qu'il a cessé ses paiements depuis moins de quinze jours ;
  • qu'il est de bonne foi et n'a commis aucune faute lourde dans sa gestion ;
  • qu'il y a lieu dès lors de l'admettre au bénéfice de la liquidation judiciaire conformément aux articles 1 et 2 de la loi du 4 mars 1889

Par ces motifs

  • Ordonne la liquidation judiciaire des biens du sieurs Le Flem ;
  • Nomme Monsieur François Le Bihan, membre de ce tribunal, juge-commissaire de la dite liquidation et Monsieur Joncour, avoué à Quimper, liquidateur provisoire ;
  • [?] en frais privilégiés de liquidation judiciaire

Fait et jugé à l'audience publique du tribunal de commerce de Quimper du 9 octobre 1903 où siégèrent Messieurs Orzen [?], président, Moulin et Mo, juges, attestés de Monsieur G. Le Bihan, greffier.

 

Pierre LE FLEM (1857-1909) est né à Pontrieux dans une famille de commerçants, Joseph et Olive RICHARD. En 1884, il épouse la jeune factrice Marie Alexandrine LE GARS (1865-1928). Jusqu'en 1886, l'horloger tient boutique 10, place de la Liberté à Pontrieux. Puis le couple gagne le Finistère sud avec dans ses bagages la petite Louise. Ils s'installent au Guilvinec avant de changer de port. Direction Audierne. Deux mois avant la liquidation judiciaire, l'horloger marie sa fille Louise avec son apprenti Germain Le Brun (originaire du Guilvinec). Au début du XXème siècle, une nouvelle horlogerie sera ouverte à Lambézellec à côté de Brest. Pierre LE FLEM meurt (rue du cimetière...) le 27 avril 1909.

Histoire de mettre le compteur à égalité entre les ascendances paternelle et maternelle, les Archives commerciales de la France m'ont également permis de tomber sur... une faillite !

Les marchands de nouveautés et cabaretiers François Larivière - Camille Covez sont déclarés en faillite par jugement 5 juillet 1886 (source : les Archives commerciales de la France, 1886)à la suite de la poursuite d'un créancier.

Les archives départementales du Pas-de-Calais étant un peu éloignées, il faudra attendre pour aller fouiner en série U...

 

Sources

 

contentmap_plugin

Mots-clés: Gallica, AD29, Finistère, justice, horloger, Le Flem

ImprimerE-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Cartographie des articles

cartographie articles

Paroles de lecteurs

  • Ce que ne vous dira pas l'état civil...

    • Merci de cet article. Les archives départementales de la Mayenne mettent en ligne les annotations ...

      Lire la suite...

       
    • Il faudrait consulter d'autres titres de presse... Voir sur presselocaleancienne.bnf.fr/.. ./ ...

      Lire la suite...

       
    • Ah mais je n'ai pas dit que les registres paroissiaux étaient muets eux ;-)

      Lire la suite...

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg