Ca n'arrive que dans les films, normalement...  Genre Richard Coeur de Lion qui débarque pour sauver Marianne des bras (griffes) de Jean (au choix pour la version, Mel Brooks ou Kevin Reynolds). Ou en pleine divagation, lorsqu'en situation, histoire de casser (mentalement) la solennité du moment, on se demande  "et si...", tout en imaginant le beau bordel que ça pourrait être si...

Et bien non. Ca arrive aussi en vrai. Certes le mariage n'a pas été empêché, a sans doute été consommé, et mon aïeul objecteur de mariage s'en est trouvé bien marri (enfin, à vrai dire il était veuf).

[Et, comme le souligne Mistike en commentaire plus bas, le mariage n'a pas du tout été accéléré. Ou si peu...

 

[...] ont esté fiancez et mariez en mesme temps par une seconde sentence de Me l'official dattée du dit jour 4 de may avec dispense des deux autres bans donnee par le dit sieur official par M°° Louis du croq de Limerville prêtre cure de la paroisse de Sarlande oncle et tuteur principal de la ditte du Croq [...]

Juste une petite semaine après le premier ban et l'opposition des deux supposés parents.]

Pourquoi pourquoi POURQUOI ? Et bien je n'ai pour le moment que quelques hypothèses, en attendant mieux. Par contre, grâce au voyage généalogique de Mistike, que je ne saurais assez remercier de m'avoir déniché cet acte (qui m'embrouille encore plus dans mes Gallery, mais c'est le jeu non ?), je sais que :

  • Charles GALLERY, sieur des Granges (l'objecteur) a épousé vers 1653 Marie Anne du CROCQ de LIMERVILLE. Mais celle-ci est juste une homonyme de la sus-dite mariée que nous [généalogistes descendants induits en erreur par des historiens du XIXème siècle notamment] croyions être sa seconde épouse, car :
    • La première est décédée le 12 septembre 1679 à Domfront, et je doute qu'elle se soit "déterrée" de l'église Notre-Dame-sur-l'Eau où elle repose.
    • La seconde est âgée de 16 ans à son mariage en 1683, donc un peu jeune pour avoir épousé le cher vieux Charles (environ 55 ans en 1683), après une possible mort de Louis LE PAIGE.

       

  • Il y a indéniablement un lien de famille entre les deux objecteurs et la mariée (puisque je pense que c'est la mariée qui est la cause de l'opposition) :
    • L'homonymie parfaite entre les deux femmes me fait notamment penser à une marraine et sa filleule et nièce... Plus qu'une soeur cadette...
    • Marie Anne du CROCQ défunte est la fille de Barbe LE BOUCHER, épouse de Pierre du CROCQ. Marie Anne du CROCQ jeune mariée est la fille de Barbe LE BOUCHER, épouse de Nicolas du CROCQ. Tous les CROCQ sont sieurs de Limerville. Le second opposant au mariage est... un LE BOUCHER.

Bref une sombre histoire de famille, de crocs de boucher, et sans doute de gros sous et d'héritage non ?

 

Sources et liens

  • > The globe trotteuse généalogique Mistike qui est parti à la pêche aux Archives départementales de Seine-Maritime et m'a, entre autres, dégotté cette perle d'acte de mariage
  • > Archives départementales de Seine-Maritime, acte de mariage passé à Rouen, paroisse Saint-Maclou, le 4 mai 1683
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir