1 Beaudecheu, 2 Jilotte, d'Angers, 3 Mathurin Plutot : tous trois pris les armes à la main par le citoyen Gougé, hussard du 9e régiment, 8e compagnie, lequel assailli par six brigands, en a tué 3, et fait prisonnier trois.
4 Antoine Royer : pris les armes à la main, avec un fusil, un sabre et une paire de pistolets, par le citoyen la Ruelle, lieutenant au régiment des hussards de Chambon, et amené par le citoyen Jean Duvivier hussard au même régiment, lequel Royer a déclaré hautement qu'il était parfaitement dans les sentiments des rebelles. Les citoyens Jérome Simoneau, Boulanger et Pierre Landy, tisserand, à Beaugé, ont attesté à l'état major connaître le dit Royer, pour un abbé.
5 Jean Armand, de La Flèche, 6 Julien Massé, de Bousillière : pris les armes à la main par les citoyens Bourgeois et Houssard, hussards du 9e régiment.
7 René Baumier, de Chanfreau [?] : garde chasse du Sieur de Chanseau (émigré)
8 Jean Lebron, 9 Jaques Pelletier, 10 Jaques Bidet, 11 Jean Ferroin : pris les armes à la main
12 René Abufour, de St Lambert [Saint-Lambert, mais lequel] : idem
13 Pierre Turpeau, de Chemillé : idem
14 Marin Aubry, de Marinier Predan [Martigné-Briand] : idem
15 François Dupuis, de Montrelet [Montrelais] : idem
16 Claude Claveret, de Marinier Predan [Martigné-Briand] : idem
17 Jean Goui Drui : idem
18 Jean Bourjot, de Brissac : idem
19 Jean Menuet, de Anseux : idem
20 Louis Soupiot, de Troumantier : idem
21 Louis Tripon, de Ligne : idem
22 André Marie, de St Erblon [Saint-Erblon] : perché sur un prunier, ayant les armes à la main
23 Jean Poursson, de Rochefort [Rochefort-sur-Loire] : les armes à la main
24 Pierre Pellé, de Chanzot [Chanzeau]: idem
25 Julien Rouillé, de Taronne (ou Laronne) : idem
26 Jean Passe, d'Angers : idem
27 Etienne Loyau, d'Angers : idem
28 Jean Marie Guillot, d'Edon : idem
29 Nicolas Vriau, des Ponts de Cé : idem
30 Pierre Cauconier, des Querets : idem
31 Pierre David, des Zalets : idem
32 Pierre Gauthier, de Gonnon [Gonnord] : idem
33 Jacques Chabain, de Chantessay  [Champtocé... voire Chantenay, Longué-Jumelles] : idem
34 Mathurin Guilloteau, de la Roustière (ou Ronstière): idem
35 François Guitere, de Miray [Miré] : idem
36 Louis Denis de la commune de Noirec : idem
37 René Pinau, commune d'Evré [L'Evre ?]: idem
38 Lepage, de Contigné : idem
39 Pierre David : idem
40 Deslandes, de Genusson [ou plutôt Les Landes-Genusson]: idem
41 Poirier de la paroisse de Noizon : idem
42 Noël Servel, d'Angers : idem
43 Mathurin Gallet, des Ponts de Cé : idem
44 Thomas Chédal : idem
45 de ville vêque [ou plutôt Villevêque] : idem
46 Jean Meunier, de Gonnore [Gonnord] : idem
47 René David, de Gonnore [Gonnord] : idem
48 François Morté, du Petit Mai [Petit-Mars ?] : pris les armes à la main
49 Pierre Corchet bucheron, de la commune de Pomeray [La Pommeraye] : soupçonné d'être capitaine des canoniers arrêtés sortant de l'armée des rebelles ayant une cocarde blanche avec un morcau de drap rouge en forme de signe
50 Jean Hurault, commune de Bullot : trouvé à Doué dans une cave avec des signes de rebellion

Les numéros ont été rajoutés pour faciliter les commentaires ; l'italique correspond aux lieux non identifiés et ceux déduits sont entre crochets. J'avoue être sceptique sur l'authenticité de sieur Deslandes, de Genusson [40], pour cause de trop grande proximité phonétique avec Les Landes-Génusson, paroisse puis commune vendéenne... Idem avec "de ville vêque" [45], aucun nom ni prénom, mais ce qui ressemble fortement à Villevêque, commune du Maine-et-Loire.

François Guiter, de Miré donc... Sans doute un cousin, comme son collègue Jean-René Guitter, dit Saint-Martin... mais à quel niveau ? J'ai dénombré trois François Guiter possiblement vivants en 1793 : un né en 1738 et deux en 1743 (3 septembre et 21 décembre). Pour cause de trou dans les collections entre 1721 et 1736, le cousinage avec les deux premiers reste à l'état de supputation pour les deux premiers... J'avoue une préférence pour le dernier (sans doute parce que c'est le seul raccroché aux branches), fils de Pierre Guitter et Denise Géhéré, arrière-petit-fils de René Guitter et Jeanne Hourdry (dont descend également Jean-René Guitter), décédé célibataire à Sablé-sur-Sarthe le 6 mars 1803, à l'âge de 59 ans...

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir