J'ai commencé par une "petite" paroisse, Séné, en 1739. Aucun hasard à ce choix : je cherchais à affiner la date de migration de mes paludiers de Batz vers les marais nouvellement mis en culture à Séné. Pas de trace des Bourdic en 1739, mais par contre d'autres sosas plausibles, surtout autour du village de Michotte (voir carte) :
- Yves CALO [sosa 258] : celui du bourg de Séné (8 livres d'impôt) ou celui du village de Gressignan (3 livres)
- Tristan OYSEAU [sosa 518] à Gressignan (4 livres)

- François LE DUC [sosa 524] à Michotte (4 livres 10 sols)

- Pierre LE DUC [sosa 262] à Kerleguen (3 livres)

 
AD44, B 3647
 

Parmi les contribuables explicitement paludiers, la majorité des patronymes sont ceux originaires de Batz : Landais, Oyseau, Le Duc, Le Calo, Guénézan). Si ce rôle de capitation vous intéresse, contactez-moi.

 

Pourquoi des archives concernant des paroisses du Morbihan (ou du Finistère, d'Ille-et-Vilaine et des Côtes-d'Armor) aux AD de Loire-Atlantique ? Parce que Nantes était sous l'Ancien Régime le siège de la Chambre des comptes de Bretagne. Et lorsque les AD ont été créées (loi du 5 Brumaire An V), elles ont dans la plupart des cas pris en charge les fonds des institutions disparues dont le siège était dans le département. Ce qui m'est extrêmement pratique, je ne vais pas le nier.

 

 

Sources et liens

 
made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir