tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Derniers articles

À propos

Généalogiste amateur et archiviste, j'ai créé le site Internet "d'Aïeux et d'Ailleurs" en 2007, afin de mêler recherches généalogiques, histoire, archives et numérique.

Les billets de blog, dont les plus récents sont accessibles ci-contre, sont regroupés en plusieurs rubriques : Ciel mes aïeux (portraits et articles consacrés à ma généalogie), Brèves d'archives (actes et découvertes insolites), La boîte à outils (méthodologie de recherches, outils numériques) et Dans la bibliothèque. Ces contenus sont également accessibles à partir de la frise chronologique ci-dessous. 

L'Arbre généalogique permet de naviguer, par branche, dans les données collectées. La partie Photothèque regroupe des photographies familiales. Enfin, la partie Ressources propose un ensemble de liens vers des contenus intéressants du point de vue de la généalogie (blogs, outils méthodologiques, actualités).

Pour rester au courant des publications, il est possible de s'abonner par mail.

Bonne visite !

 

Maïwenn Bourdic

Accès chronologique aux billets de blog

Parcourez la frise chronologique pour accéder aux articles du blog.

Témoin de mariage

Il y a un siècle cela n'aurait tout bonnement pas été possible.

Samedi 28 juillet, j'ai apposé mon humble signature sur le registre des mariages d'une petite commune du Pas-de-Calais, afin de certifier que le monsieur en costume qui a dit Oui d'une voix ferme était bien celui qu'il prétendait être. Etrange impression que d'entendre lire solennellement et à haute voix un acte similaire à ceux que je recherche et que je lis si souvent en silence.
Noms, prénoms, date de naissance, adresse, filiation. Puis soudain mes noms, prénom, âge, statut d'étudiante et adresse nantaise. Un hochement de tête et un sourire pour l'officier d'état-civil. Passages du Code civil sur les droits et devoirs des époux l'un envers l'autre, et envers les enfants. Et à la fin le papier blanc permettant de passer devant l'autel.

Depuis la loi du 7 décembre 1897, les femmes peuvent donc être témoins de mariage. Et sur les quatre, j'étais ce samedi l'unique "témouine", honorée d'apposer mon autographe en double au bas de l'acte.

Mots-clés: vie quotidienne

ImprimerE-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Cartographie des articles

cartographie articles

Paroles de lecteurs

  • Ce que ne vous dira pas l'état civil...

    • Merci de cet article. Les archives départementales de la Mayenne mettent en ligne les annotations ...

      Lire la suite...

       
    • Il faudrait consulter d'autres titres de presse... Voir sur presselocaleancienne.bnf.fr/.. ./ ...

      Lire la suite...

       
    • Ah mais je n'ai pas dit que les registres paroissiaux étaient muets eux ;-)

      Lire la suite...

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg