Catherine, Marion et Guillo, saunier de Sarzeau

marion faouet telefilm1997, à l'heure où une jeune pré-ado commence à ronger méchamment son frein dans sa quête de modèles et d'exemples féminins historiques, une héroïne en jupons, flamboyante rousse, incarnée par Carole Richert, débarque en téléfilm sur une chaîne de service public. Le tout en Bretagne, alors que sa fibre patriotique n'a jamais été plus ardente que ces années-là vécues à l'Est.

Marie Louise Tromel, alias Marion du Faouët, née en 1717 au Faouët (Morbihan), brigande fuyant la misère, écume les chemins et les foires du Centre Bretagne dans ces années 1740 aux hivers rudes et aux ventres creux. Marquée au fer rouge du V de voleur en 1747, arrêtée et jugée plusieurs fois, elle finit par être condamnée à mort (pendue) après avoir été "soumise à la question" (aka torturée) en 1755 à Quimper.

 

ImprimerE-mail