Papiers à en-tête

entete 2I4 ambbAh les archives comptables... Volumineuses, sérielles, pleines de chiffres.

J'ai rencontré peu d'archivistes qui aimaient ça... Je veux dire vraiment, pas juste pour le malin et parfois un peu sadique plaisir d'éliminer une masse énorme, le tout en étant parfaitement en règle. Il faut dire que les bordereaux de liquidation des dépenses et autres pièces justificatives sont rarement sexy. Alors une fois les 10 ans réglementaires écoulés, on disperse, on ventile... (en tout cas pour les documents des dernières décennies).

Parmi ces multiples pièces comptables, il en est cependant qui survivent à cette éradication, pour des raisons d'intérêt historique et patrimonial. C'est ainsi qu'on trouve parfois des collections (souvent totalement artificielles), de factures. En faisant les yeux doux à l'archiviste, avec leur papier à en-tête, leurs typographies alambiquées et leurs quelques illustrations, elles ont sauvé leur papier. Quitte à être extraites pièce à pièce avant la flambée finale, en particulier si elles dataient de l'ère précédant le grand tsunami de papier, aka les années 1950-1960s. Ajourd'hui elles sont dématérialisées. Le plus souvent...

ImprimerE-mail