Il y a les soldats, tués au front (voir Transcriptions, acte I), et les marins, morts lors de sorties de pêche.

Registres de Mesquer (Loire-Atlantique). Extrait du registre des actes de décès de la ville de Rochefort, département de la Charente-Inférieure. Décès de Pierre Marie GUIODO.

L'an 1825, le 2 du mois de novembre sur les 11 heures du matin par devant nous Quentin François REULOS, adjoint délégué, officier de l'état civil de la commune de Rochefort, canton d'idem, département de la Charente-inférieure, sont comparus M. Louis MASSAU WALLINGUIN, courtier, âgé de 35 ans, demeurant à Rochefort qui a dit être ami du défunt et M. Pierre Marie ALBERT, capitaine marchand, âgé de 28 ans, demeurant à Rochefort, qui a dit être ami du défunt, lesquels ont déclaré que Pierre Marie GUIODO, marin, embarqué sur le chasse-marée Marie Françoise du Croisic, est décédé hier à 4 heures du soir dans le port royal et a été porté à l'hôpital Saint Charles de cette ville de Rochefort pour y être inhumé, âgé de 30 ans, né à Mesquer département de la Loire-inférieure, de son vivant fils de Nicolas GUIODO, marin, et de Marie PIHOUR, et ont les déclarants signé avec nous le présent acte, après que lecture leur en a été faite. Signé au registre Albert, Massau Wallinguin et Reulos adjoint. Pour copie conforme au registre, le maire chevalier de St Louis.

Le souci, c'est quand il n'y a pas de corps : "disparu en mer"... On a beau guetter dans les registres les transcriptions de jugement de décès, parfois des années après la disparition, mais il arrive de faire chou blanc : pour Jacques CLÉMENT, "disparu en mer" avant 1803 (domicilié à Riantec) ou Nicolas GUYODO, mort d'après l'acte de mariage de sa fille en l'an VII à Mesquer, les registres restent désespérément muets...

Pour pouvoir éventuellement se remarier, les veuves doivent justifier de leur veuvage, et pour ce faire, avoir recours à un acte de notoriété auprès d'un juge de paix ou d'un notaire. Une autre possibilité d'avoir plus de plus amples détails sur les circonstances de la disparition, comme en témoigne l'acte de notoriété concernant le décès de René BORDENER, an XI.

Source

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir