Mon arrière-grand-père Désiré BIGUAIS est le seul des quatre à ne pas avoir combattu pendant la Première Guerre mondiale. Né en 1901, il était trop jeune. Mais son père François est lui remobilisé le 13 février 1915, après 8 ans de (je suppose) bons et loyaux services sur la Royale jusqu'en 1901. Soldat de l'armée de réserve active puis de l'armée territoriale, François BIGUAIS laisse au Guilvinec sa femme et ses trois enfants âgés de 8 à 14 ans.

 

13 février 1915 : 18e bataillon d'artillerie à pied

22 février 1916 : 13e d'artillerie

1er juin 1916 : 20e escadron du train

9 septembre 1917 : 15e escadron du train

16 février 1917 : 3e groupe d'aviation

27 février 1918 : 1er groupe d'aviation

 Il est libéré du service le 20 décembre 1918.

Incontournable sur la Première Guerre mondiale : le site du Ch'timiste (journaux de campagne, des photos de régiments, etc.)

Sources et liens

  • > Archives départementales du Finistère
  • > Incontournable sur la Première Guerre mondiale : le site du Ch'timiste (journaux de campagne, des photos de régiments, etc.)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir