Chapelle, pointe du Millet (Finistère)
 

Qui dit pays à majorité catholique dit généalogie à majorité adepte des clochers d'églises...  À vrai dire, je n'ai pour l'instant pas croisé autre chose que des actes de baptêmes, mariages, sépultures. Par brassées.

Et pourtant, il semble que quelques "intrus" viennent pointer leur nez au coin du bénitier.

Il y a quelque temps déjà une cousine m'avait parlé d'une possible ascendance juive espagnole pour notre branche commune de Covez, venus sans doute s'installer dans ce coin de l'Artois au temps des Provinces Unies espagnoles. Convertis naturellement. Pour le moment impossible de remonter au-dessus de Jean François Covez (~1682-1750), faute d'éloignement et de recherches difficiles dues au fait qu'Arras a vu pleuvoir quelques bombes autour de son beffroi en 1914-1918... Mais pourquoi pas, d'autant qu'au cours du XVIIIe siècle, ces Covez s'obstinent, contrairement  à la majorité des familles alliées, à signer et à ne pas être laboureur : ils sont tisserand, faiseur d'huile, garde-bois...

 

Il y a peu également, j'ai découvert parmi les de Brossard, famille alliée des Gallery (Domfront, Orne), des abjurations :

 

"Le Dimanche 31 décembre 1679, Françoise de Brossard de la Ferrière fait abjuration des erreurs de Calvin, dans l'église de Dompierre. En 1685 Guillaume de Brossard et son épouse sont compris dans le dénombrement des protestants de la vicomté de Domfront, ordonné par l'intendant du roi." in Généalogie de MORIN-PILLIERE de COUSIN-LALANDE, Paris 1882.

Arbre d'Eric Malingue

Jusqu'ici, tout va bien. Rien que du normal, qu'on passe au temple ou à l'église, pas de problème. Sauf qu'un collègue parisien m'a expédié récemment une fiche de recrutement militaire qui m'a légèrement interloquée.
 
 
 Esnée - Monchaux : non mariés
 
 
Pierre Jules ESNÉE, né le 6 avril 1824 à Paris, mécanicien, 1 mètre 715, [...] fils de Benjamin exerçant la profession d'apprêteur sur cuivre et de Antoinette Marie MONCHAUX, domiciliés ce-dessus [8 rue Saint Benoît], (non mariés).
 
Non mariés ! ou (non marié) ?
 

Oh ! ça ne fait qu'un an et demi que de gentils bénévoles parisiens écumaient en vain les microfilms des AD parisiennes... Histoire d'avoir une idée du lieu d'origine de l'épouse Antoinette MONCHAUX puisque je ne sais rien d'elle, ni acte de décès, ni de naissance, et visiblement pas de mariage. Elle doit être originaire du Nord de la France sans doute...

Benjamin ESNÉE, né le 26 ventôse an II à Gavray (Manche), décédé à Paris le 3 décembre 1846 à Paris et Antoinette Marie MONCHAUX (dont je ne sais quasiment rien) ont eu 5 enfants au moins ensemble :

  • Catherine Louise, née le 22 janvier 1823
  • Pierre Jules (le jeune homme ci-dessus), né le 6 avril 1824
  • Marie Éléonore, née le 26 septembre 1825
  • Antoinette Lucie Claire, née le 1 novembre 1828
  • Philippe, né le 11 août 1830

Pendant ce temps-là, le cousin germain Nicolas ESNÉE est notaire à Paris ; sa fille Berthe épouse le journaliste et homme politique Paul Rémusat, fils du proche d'Adolphe Thiers, Charles comte de Rémusat (un milieu plutôt adepte du mariage...), et juste arrière-petit-fils d'un certain Gilbert Motier de La Fayette.

 

Sources et liens

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir