tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Familles parisiennes : projet d'indexation des répertoires de notaires

commons minutier centralFin mai, j'ai reçu un mail du projet Familles parisiennes qui effectue des relevés dans les sources d'archives afin de pallier aux énormes lacunes de l'état civil parisien, celui-ci ayant en grande partie brûlé pendant la Commune. J'avais déjà fureté dans les données il y a quelques années mais croyais le projet en stand-by... que nenni ! Celui-ci est bien actif, et les contributions rejoignent régulièrement les relevés déposés et accessibles gratuitement sur Geneanet. Même si ce n'était pas totalement sérieux en terme de charge de travail, je me suis laissée tenter... pour différentes raisons.

 

  • Plus que tout, les lacunes de l'état civil parisien, j'y suis confrontée depuis 7 ans. J'ai bien jeté un oeil dans les répertoires de notaires, revigorée par les découvertes de Chroniques d'antan, mais j'ai fait chou blanc. Alors participer à un projet qui, soit coup de chance inouïe, me fera tomber nez à nez avec mes Meneau, Esnée et Monchaux des années 1820, ou plus sûr, donner à d'autres la possibilité de franchir ces blocages et grossir faire grossir la boule de neige, participer à un tel projet, donc, a du sens, et c'est plutôt motivant.

 

  • J'adore le système de dépôt de relevés collaboratifs de Geneanet : simple, efficace, souple. J'y ai mis, pour plus de visibilité, plusieurs relevés de documents croisés lors de recherches généalogiques ou archivistiques.

 

 

releves geneanet maiwennb

 

  • Ces derniers temps, les mini campagnes d'indexation que je faisais, c'était surtout orientés Première Guerre mondiale sur Mémoire des hommes. Disons que je sature un peu, qu'en ce moment j'ai plus envie de contribuer à créer de nouveaux relevés plutôt que compléter ceux existants. A quoi s'ajoute un petit manque de mon siècle de prédilection, le XIXe siècle !

 

 

Me voici donc armée d'un fichier Excel servant de matrice de saisie attaché en pièce jointe à un brouillon de mail de ma boîte @gmail.com et des répertoires numérisés de l'étude 84 du sieur Ambroise Godot, notaire 7 rue des Fossés-Montmartre de 1829 à 1831, puis 2 rue de Choiseul de 1831 à 1840. Je relève toutes les mentions de couples (y compris dans les procurations, mainlevée d'hypothèque, donation, transport, etc.) ou d'actes considérés comme "généalogiques" (notoriété, certificat de vie, testament, inventaire). Ce n'est pas totalement exhaustif car certains actes commerciaux y échappe (lorsque seuls des hommes sont mentionnés), mais cela limite le bruit avec des individus isolés. Pour donner une idée en terme de volume, l'année 1830 représente 652 lignes.

 releves famillesparisiennes

 

Dès qu'une année est terminée, j'envoie le fichier CSV à l'un des coordinateurs du projet et il rejoint les relevés collaboratifs de Geneanet dans les jours qui suivent !

 

Jules Auguste Armand Marie de Polignac (1780-1847)Parmi les petits plaisirs de cette longue tâche, il y a bien sûr les petits métiers disparus, les prénoms étonnants, les récurrents qui passent toutes les semaines chez le notaire (en 1831, 3 certificats de vie en 5 mois pour François GHIST dit CASSECOL, ancien valet de chambre !), mais également des pans entiers de l'Histoire, comme le renversement du gouvernement Polignac, la fin de la Seconde Restauration et les Trois Glorieuses.

Procuration : POLIGNAC (le prince Auguste Armand Marie comte de) pair de France et dame Marie Charlotte PARKYNS veuve de Mr Louis Marie Joseph Gabriel Cesar marquis de Choiseul et actuellement épouse du prince demeurante et domiciliés tous deux à Paris rue de Verneuil n°31, Made POLIGNAC y résidant & le prince de Polignac détenu à Vincennes au fort de Vincennes.

jusqu'à la déchéance des droits civiques qui donne lieu à un inventaire des biens le 22 février 1831...

 

Inventaire de POLIGNAC (Mr le Prince Auguste Jules Armand Marie comte) demeurant à Paris rue Taitbout de Verneuil n°3 déclaré mort civilement, par arrêt de la Chambre des Pairs.

 Place de la Bastille, 1878

Et un nom, parmi le millier de morts des Trois Glorieuses

Inventaire de REVECHE (Guillaume Claude) demeurant à Paris rue de Sèvres n°47, tué près le pont de l'hôtel de ville le 28 juillet 1830.

Son nom est inscrit sur la colonne de Juillet, place de la Bastille.

 

 

Le dépouillement est aussi l'occasion de quelques réflexions généalogico-démographico-de-comptoir :

  • on remarque entre les lignes les situations de la minorité civique et judiciaire des femmes : l'époux, par exemple, donne autorisation à sa femme pour toucher un héritage. Ou encore, ""au nom et comme maître des droits et actions de Mme Aimée Nicole Eulalie COLLIN son épouse"  peut-être était-elle sous tutelle ? car les mots sont forts de café...
  • un nombre assez étonnant, toutes proportions gardées, de femmes séparées "de fait" alors que le divorce est révolu depuis 25 ans.
  • des mentions qui donnent envie d'en savoir plus : François LECOMTE et Marie WILLIAMS, époux décédés le même jour 4 mars 1831.
  • et le fait que la plupart des inventaires après décès se font dans les 3 mois... mais il y a un certain nombre d'exception (parmi lesquels mes Esnée - Monchaux - Meneau, car j'ai épluché tous les notaires aux alentours de leurs domiciles en vain) ! selon la complexité de la succession qui suit... ça peut aller jusqu'à plusieurs années !

 

En bonus, un petit tuyau pour améliorer la navigation dans le visualiseur des Archives nationales, assez étriqué pour l'instant. En quelques clics, il est possible d'agrandir la fenêtre de visualisation.

  • dans le navigateur Internet (Chrome / Firefox / Internet Explorer), cliquer sur la touche F12 pour ouvrir le panneau des outils de développement 

 

visualiseur AN tuto 1

  • utiliser la fonction Recherche (Internet Explorer, Firefox) pour trouver l'élément <object> ; sous Chrome, cliquer sur la petite loupe puis sur le milieu du visualiseur
  • modifier la valeur height=350 par 800 ou plus, puis fermer le panneau des outils de développement.

 visualiseur AN tuto 1

Désormais le visualiseur prend plus ses aises à l'écran ; les réglages sont conservés lors de la navigation dans un même lot... mais il faudra refaire la manipulation en cas de changement de lot ou de rafraîchissement de la page.

 

Sources et liens

 

 

contentmap_plugin

Mots-clés: Paris, Méthodologie, Histoire, Archives nationales, acte notarié, relevés généalogiques, archives en ligne

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg