tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

#ChallengeAZ - T comme Tréguier

Ou comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Ce n'est pas la lettre la plus difficile à pourvoir en général, mais au début j'ai séché, ayant converti mon T comme Théâtre en L comme artiste Lyrique. Qu'à cela ne tienne, et si on parlait géographie... en repartant d'un lieu utilisé lors de l'édition 2014 du Challenge de A à Z : Tréguier (Côtes-d'Armor).

Dans la Salle des inventaires virtuelle, il est possible de faire une recherche plein texte, ou une recherche avancée sur le lieu "Tréguier" (en théorie, ça devrait être plus fiable, en pratique, c'est un peu cassé la recherche avancée pour le moment...).

 

t treguier siv recherche avancee

Les résultats de recherche pertinents sur un lieu dans les inventaires des Archives nationales se divisent grossièrement en deux catégories :

  • des documents qui concernent le lieu proprement dit

    • on y trouvera tout ce qui touche à l'aménagement du territoire : les Ponts-et-Chaussées, d'autant plus avec l'enrichissement des inventaires grâce au projet collaboratif dont il a été question dans un article précédent (voir K comme Kilomètres), ou, Tréguier étant une commune côtière et portuaire (en plus d'être une rivière), des archives produites par le service des ports et voies navigables ou encore la commission des phares et balises.
     
    t treguier siv cgpc

    • les bâtiments civils appartenant à l'état ou encore les édifices religieux, notamment diocésains (séminaire, cathédrale, palais épiscopal)
    • pour ce qui est des cartes et plans, il faut faire une recherche moins précise (département, région). La fiche d'aide à la recherche Cartes, plans et documents figurés permet d'orienter le chercheur.
    • enfin, les ressources du centre d'onomastique sont très intéressantes dès qu'on se penche sur l'histoire d'un nom (voir la fiche de recherche).
     

 

  • des documents se rapportant à des personnes ayant un lien avec le lieu

    • les minutes notariales : et oui, des actes notariés passés devant un notaire parisien peuvent concerner des communes ou paroisses parfois très éloignées de Paris ! Le plus simple pour trouver ce type de résultat est de faire une recherche avancée "Archives des notaires de Paris" en précisant un index Lieu.
    t treguier siv notaires treguier
    • le livre des morts pour la France (Première Guerre mondiale)
    • les dossiers concernant des corps de métier réglementés : par exemple les libraires / imprimeurs / lithographes (qui ont fait l'obhet de l'article I comme Imprimeur),
    • enfin, il est possible, en interrogeant les notices des producteurs d'archives, d'accéder aux fonds déposés par des personnes ou familles rattachées à un lieu donné, en particulier des familles nobles.
     

t treguier siv producteurs

 

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - U comme Université

Ou comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Un ancêtre étudiant à l'époque où c'était encore plus qu'aujourd'hui un luxe ? Les fonds des Archives nationales peuvent vous intéresser ! Avant tout, comme toujours pour ne pas se perdre dans les trésors insondables des Archives nationales, un coup d'oeil à la fiche d'aide à la recherche permet de savoir ce qu'on peut y trouver... ou non.

Globalement, ça se passe pas mal en sous-série F/17 Instruction publique (Université impériale, facultés de Paris, et notamment professions médicales, Ecole normale de Paris, élèves sages-femmes, grades universitaires) et dans des sous-séries AJ :

u conservatoire musique rapports

Outre le fonctionnement de l'établissement (gestion administrative et financière, rapports d'activité), on y trouve généralement des dossiers ou du moins des fiches récaputilatives ou des registres sur les élèves, les examens, les diplômes et bien sûr le corps enseignant.

Enfin, on ne peut passer à côté de mai 68, dont les 50 ans, commémorés cette année, ont été l'occasion de numériser et mettre en ligne tout un corpus de documents saisis dans le cadre de procédures judiciaires (inventaire Cour de sûreté de l'état - Affaires classées et jugées (non-lieux) dans le cadre des événements de mai 68, en ligne)

U etudiant revolutionnaire

 

Pour aller plus loin

  • Archives nationales, inventaires nominatifs papier, base Quidam
  • Archives départementales, incontournable série T - Instruction publique, avec là aussi tout ce qui va être bourses, examens primaires, écoles, etc... et dossiers d'enseignants.

 

 

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - W comme Word wars I & II

Ou comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

... sur deux guerres mondiales (et quelque autres), avec un éventail de possibilités, recensées dans les deux dossiers thématiques sur le site Internet des Archives nationales. Petit tour d'horizon et thématiques qu'on pourra y trouver :

w grande collectePremière Guerre mondiale (dossier thématique)

 

w secondeguerre FRAN 0020 04218 L mediumDeuxième Guerre mondiale (dossier thématique)

 

 

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - V comme Voyages voyages

Ou comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Le décret du 30 mai 1790 sur la mendicité en région parisienne instaure des "passeports à l’intérieur" afin de contrôler les « vagabonds [...] et individus étrangers au canton où ils seront trouvés ». Supprimé brièvement au nom de la liberté individuelle, il est surtout rétabli et généralisé en 1795 : « nul en France ne peut quitter le territoire de son canton ou voyager sans être porteur d’un passeport » (décret du 10 vendémiaire an IV). Le canton... c'est petit ! La procédure devient assez vite difficile à gérer dans le contexte des migrations liées à la révolution industrielle et au développement des transports, notamment le chemin de fer. Les passeports pour l’intérieur disparaissent progressivement tombent progressivement à partir de 1860. La surveillance des étrangers en revanche reste bien d'actualité. Chercher des passeports du XIXe siècle dans les archives, c'est compliqué, surtout si on ne se documente pas un minimum sur la procédure pour savoir où réellement chercher, sachant que ça risque d'être long et souvent vain. Comme aujourd'hui, le passeport décrit la personne, sert de laissez-passer et peut être couvert de visas... comme aujourd'hui, il faut de nombreuses pièces justificatives pour établir un passeport (état civil, congé militaire, correspondance, rapports, ...).

C'est là que les fonds conservés aux Archives nationales sont intéressants, car on y trouve (quand on trouve...), pour le début du XIXe siècle, des mini-dossiers constitués de ces pièces justificatives, avec parfois la lettre argumentée du demandeur !

Ne s'embarquera dans une recherche de passeport dans la sous-série F/7 aux Archives nationales que le chercheur qui aura vérifié que dans ses bagages, il y a bien :

  • quelqu'un.e parti.e à l'étranger ou arrivé.e de l'étranger (mais pas forcément étranger d'ailleurs), soit quelqu'un qui a pasé la frontière terrestre, mais aussi arrivé dans un port ! (très surveillées les côtes, on ne sait jamais, avec les Anglais qui rôdent...) ;
  • ou quelqu'un.e arrivant / partant de Paris ;
  • le tout pour une période comprise entre les années 1795 et 1852 (mais si possible avant 1830 parce qu'après c'est un peu le gruyère : en 1892, nos ancêtres archivistes ont éliminés des passeports de et pour l'étranger couvrant 1815-1845, nous ne les en remercions pas...).

v F 7 2573 registre passeportSi je cherche un passeport intérieur pour mon ancêtre Guillaume R. qui a quitté son village accroché au plateau du Cézalier pour aller voir la mer et épouser une bretonne, et bien je vais quêter ailleurs qu'aux Archives nationales (aux Archives départementales plutôt, voire municipales, cf. l'article "Les passeports à l'intérieur" de la Revue française de généalogie cité plus bas).

Dans ce voyage, la sérendipité sera la meilleure alliée car il est possible que la quête soit vaine, mais les bribes de vie découvertes le long de la route valent la peine de découvrir ces merveilleux documents d'archives... Pour chercher, la meilleure "méthode", s'il y en a une, est de consulter d'abord les registres, qui sont des instruments de recherche pouvant renvoyer vers des dossiers.

Au pire il y a une ligne dans un registre...

... au mieux il y a un dossier !

V F 7 3565 passeports 1 BFV F 7 3565 passeports 2 BF

Ces ensembles de registres à consulter en tout premier sont particulièrement bien détaillés dans la fiche d'aide à la recherche sur les passeports (Listes de cotes).

 

V passeports siv

Il y a quand même un inventaire nominatif en ligne qui concerne des demandes de passeports entre 1793-1818 (cotes F/7/3564 à 3580), avec quelques 5600 noms / c'est celui qui est interrogeable sur place dans la base Quidam.

Qui sait, vos ancêtres sont peut-être partis en cure thermale ! Aussi étonnant que cela puisse paraître, il y a toute une série de passeports pour les eaux minérales : F/7/9306 et 9307 (1842-1845), F/7/12139 à 12185/B (1819-1832).

v F 7 12140 cures thermales

Notons enfin qu'il y a de très nombreux états numériques sur les passeports délivrés (y compris passeports intérieur ou indigents), source très intéressante pour tout ce qui touche à l'histoire des populations.

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - Y comme série Y

y chateletOu comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Petit saut (très bref, car il y a de bien meilleures ressources que moi sur le sujet, et que ça fait partie de mes nombreuses pistes de travail généalogiques à explorer un jour...) dans l'Ancien Régime, avec la série Y des Archives nationales. Cette série regroupe l'énorme fonds du Châtelet, qui était à la fois prévôté de Paris (police, justice de première instance et prisons) et bailliage (deuxième instance). Bref, largement de quoi faire (trop) pour qui aime les crimes et délits mâtinés de généalogie, et surtout de paléographie.

Outre les ressources d'aide à la recherche et les inventaires en ligne des Archives nationales (voir ci-dessous), il existe de nombreux projets d'indexation collaborative bénévoles, notamment par le groupe Familles parisiennes.

Pour aller plus loin

 

 

Imprimer E-mail

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg