tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

#ChallengeAZ - C comme Clergé

C registres

Ou comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Pendant toute la période du Concordat (1802-1905), les cultes reconnus (catholicisme, protestantismes et judaïsme) sont assimilés à une sorte de "service public" religieux. À ce titre, les édifices de culte et le personnel émargent sur les fonds de l'État. Les Archives nationales conservent dans la sous série F/19 de volumineux registres et liasses issus de cette gestion des cultes, parmi on trouve pas mal de choses concernant le personnel.

 

Plusieurs ensembles de cotes concernant les dossiers de nomination ayant été dépouillés au nom de l'individu, on peut, en guise de première recherche, interroger la Salle des inventaires sur un nom et / ou un lieu pour voir si quelque chose ressort.

Recherche curé + ploemeurRecherche "curé Ploemeur"

Voici les ensembles de dossiers de nomination pour chaque type d'emploi dans le diocèse (1830-1880)

En complément, il existe pour le tout début XIXe siècle les dossiers de curés (période An XI-1830), sous les cotes F/19/916-F/19/940 (inventaire en ligne, par diocèse).

Les dossiers auxuels donnent accès ces inventaires ne sont pas de véritables dossiers de personnel, avec une multitude de pièces (sauf pour les évêques). Néanmoins ils permettent de découvrir ou confirmer l'existence d'un religieux dans la famille et d'avoir des éléments sur les différents postes occupés.

 

Pour des recherches plus poussées ou s'il n'y a aucun résultat dans la SIV, les registres d'enregistrement, consultables sur place en salle de lecture, sont une bonne porte d'entrée.

  • Catholicisme
    • Curés (1811-1813), F/19/*/3-F/19/*/6, avec date des brevets, noms, prénoms et dates de naissance des curés nommés dans les différentes paroisses
    • Clergé (1802-1905), F/19/*/1330 à F/19/*/1376 (inventaire en ligne)

Notons aussi qu'il existe un fichier alphabétique du personnel catholique (cotes F/19/6544-F/19/6697, microfilmées).

C fiche F19 6690

Les protestantismes et le judaïsme étant des cultes reconnus par l'Etat au XIXe siècle, il existe des séries de registres et de dossiers de personnels semblables.

  • Protestantismes
    • F/19/*/1779-F/19/*/1782 : Nominations et mutations de pasteurs (an X-1889)
    • F/19/*/1783 état des pasteurs salariés (Restauration)
    • F/19/*/1813 : Tableau des pasteurs du culte luthérien non salariés et de ceux à salarier par le Gouvernement en exécution de la décision du 13 fructidor an XIII (1808)
    • F/19/*/1814 : État du personnel du culte luthérien (Restauration)
    • F/19/10347-F/19/10428 : Dossiers personnels des pasteurs (an X-1905)
     
  •  Judaïsme
    • F/19/*/1821 : État des ministres du culte israélite et de leurs traitements (1834-1861)
    • F/19/11038 : Consistoire central (1808-1906). Nomination, installation et serments des grands rabbins et membres laïcs, président, vice-président ; décret du 29 mars 1809 ; nominations et affaires concernant les grands rabbins du consistoire central (1808-1903). Nomination du grand rabbin de Paris (1868).
    • F/19/11039-F/19/11040 : Nomination de membres laïcs du consistoire central (1808-1905)
    • F/19/11041-F/19/11048 : Dossiers de nomination des membres des consistoires (1809-1905)
    • F/19/11056-F/19/11067 : Personnel : grands rabbins, rabbins, ministres officiants (dossiers individuels) (1809-1905).

 

Un registre commun, coté F/19/*/1784, enregistre les décrets de nomination des pasteurs et rabbins (1890-1904).

C pasteurs rabbins F19 r 1784


Ces ensembles de cotes concernent la nomination aux postes. On peut aller plus loin en consultant les dossiers concernant les pensions (retraite), les secours, les mesures disciplinaires ou encore les distinctions honorifiques. Et compléter avec les archives diocésaines...

 

A l'occasion de la rédaction de ce billet, j'ai creusé un peu au hasard du côté des desservants de Ploemeur (Morbihan). Dans les deux dossiers de nominations d'ecclésiastiques que j'ai trouvé (F/19/3056), on y apprend que "la cure de Ploemeur est [...] l'une des plus importantes et l'une des plus difficiles [du] diocèse". Sans doute tenir les ouailles d'une grosse paroisse de marins ne devait pas être chose facile. Et je suis tombée sur un nom connu : le prédécesseur de Guillaume Bernard, nommé en juin 1852, est un certain Marc Le Livec, décédé le 6 juin 1852. Ce lointain collatéral de ma branche Le Livec (originaire de Plouhinec) était auparavant desservant de Groix.

 C registre cures vannes F19 r 1350

Pour aller plus loin

 

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg