tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

#ChallengeAZ - H comme Honneur et patrie

Ordre natioanl de la Légion d'honneurOu comment et pourquoi faire des recherches généalogiques aux Archives nationales, même lorsqu'on n'a ni ancêtre fonctionnaire d'État, parisien ou VIP.

Parmi les fonds "d'intérêt généalogique" emblématiques des Archives nationales, les dossiers de bénéficiaires de la Légion d'honneur. L'ordre national de la Légion d'honneur est créé en 1802 par Napoléon I, pour récompenser civils ou militaire pour des actions méritantes et glorieuses.

La base Léonore permet d'accéder aux dossiers des titulaires de la Légion d'honneur conservés par les Archives nationales (ou pour un petit nombre par la Grande chancellerie de la Légion d'honneur) et décédés avant 1977. La plupart des dossiers (ceux librement communicables) sont numérisés et consultables depuis cette base de données. On y accède :

H base leonore

 

H base leonore 2

  • soit depuis la Salle des inventaires virtuelle, qui moissonne les données de la base Léonore.

H base leonore SIV

Les dossiers, plus ou moins volumineux, contiennent des renseignements sur le parcours de l'individu (et notamment ses actes méritants), des pièces d'état civil et les documents liés au paiement du traitement dont bénéficient les titulaires. Il n'est pas rare de trouver des petites mentions, souvent discrètes, concernant le décès de la personne et donc la cessation de paiement du traitement.

H base leonore 3

Même lorsqu'on n'a pas d'ancêtre légionnaire, il est toujours intéressant de faire une recherche sur un lieu, un nom... Le moteur de recherche permet de spécifier un département ou une commune en particulier. On peut tomber sur des collatéraux ou de personnes dans l'entourage des ancêtres sur lesquels on travaille. Pour ma part, la dernière découverte en date concerne le dossier de Léopold Michel (ci-dessus), époux de Jeanne Le Livec. Le dossier de Légion d'honneur m'a permis en dénichant des petites notes anodines qu'il était décédé en 1883 à Nouméa.

En passant, je crois pouvoir dire que ce sont les premiers documents que j'ai consulté aux Archives nationales (en 2005, à l'époque non numérisés et en commande différée).

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg