tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

#ChallengeAZ - R comme Record(s)

Dans le Guinness des records qui évoluera sans aucun doute au fil des recherches, voici le palmarès actuel :

  • Les vénérables

R record ohier signGaston Ohier (1900, Saint-Lunaire-1995, Draveil), 95 ans, 4e génération. D'aucuns diront que la mini carrure de R. n'est pas sans rappeler cet aïeul...

Françoise Percevaux (1750, Lancieux-1842, Ploubalay), 92 ans, 8e génération.

Pseudo vérité tirée de ces quelques recherches : en Bretagne on vit plus vieux que dans les bassins industriels.

 

  • Les marié.e.s sur le tard

Antoine Verquin (1783-1788) a 48 ans lorsqu'il épouse, en 1779, à Saulzoir (Nord), Martine Plichon (1742-1808), 37 ans. Sans doute pas leur premier mariage, mais je n'ai pas encore creusé.

Côté femme, Marie Rose Hermain (1769-?) et Françoise Percevaux (1759-1842) ont toutes deux 39 ans lorsqu'elles épousent respectivement François Tourneur (1771-?) à Curgies (Nord) en 1808 et René Jacques Lorre (1764-1832) à Lancieux (Côtes-d'Armor) en 1788.

 

  • Les très jeunes épousé.e.s

14 ans et 345 jours, c'est l'âge d'Antoinette Chazal (1725-1805), lorsqu'elle épouse Joseph Richard, 27 ans. Nous sommes en 1739, à Pavezin, dans la Loire.

 

  • Les familles nombreuses

(sachant que je n’ai pour l’instant que très rarement chercher ou saisi les fratries)

Arrivée en fanfare (et en bousculade) sur la plus haute marche du podium à l'occasion des recherches pour boucler le challenge de A à Z : Jean Baptiste Mollard dit Beaufort (1767-1815) et Marie Julienne Gontier (1776-1856) et leurs 11 enfants (au moins). Voir à ce sujet K comme Kilomètres.

Viennent ensuite les lunairiens Françoise Lorre (1795-1872) et Ambroise Bétaux (1794-1871), mariés en 1821 à Ploubalay, ont eu 10 enfants (Ambroise en avait par ailleurs eu 3 d'un précédent mariage). Puis une ribambelle de couples avec 8 enfants :

  • Marie Sophie Deffossez (1813-1903) et François Nicodème (1814-1885), nés à Saultain (Nord) entre 1838 et 1853
  • Marie Angélique Molard (1833-1891…) et Jean Marie Vannier (1837-1883), nés à Ernée entre 1861 et 1877
  • Marie Aimée Vannier (1861-1917), fille des précédents et Célestin Ohier (1861-1921) le cordonnier, nés à Saint-Lunaire entre 1892 et 1905. Malheureusement 4 meurent jeunes (épidémies de typhus/dysenterie en 1895-1896 et 1907).

R record vannier sign

 

  • Les lointains aïeux

Les deux ancêtres les plus lointains retrouvés pour l’instant se prénomment (hasard du prénom, j’avais totalement oublié !) : Robin Folange de la Perrière (16e génération), et son épouse Jeanne Trigotz, qui se seraient mariés vers 1540, du côté de Saint-Briac (Ille-et-Vilaine).

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg