tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

#ChallengeAZ - T comme Catherine Tellier, blessée lors des Trois Glorieuses

Révolution de 1830 - Combat de la Porte Saint-Denis - 28.07.1830Après la Bastille, les journées de février 1848, il ne manquait que les Trois Glorieuses. Ces trois jours de la fin de juillet 1830, qui ont fait tombé Charles X et . Le très riche inventaire consacré aux Combattants, insurgés et blessés de 1830 (décorations, pensions et secours) est désormais accessible dans la Salle des inventaires virtuelle.

Cet inventaire nominatif (M. Mayeur, 2000) est une véritable mine d'or. Plus de 3700 dossiers individuels, parmi lesquels on recense 1373 blessés, 1097 combattants, 676 morts, 21 disparus.

Chaque dossier est décrit, lorsque les informations figurent sur les chemises des dossiers, avec les détails suivants :

  • date et lieu de naissance,
  • sexe (149 femmes) (ajout 2020)
  • situation familiale,
  • profession,
  • domicile,
  • date de mort (ajout 2020),
  • nature et précisions sur les faits,
  • lieu des faits,
  • récompense demandée,
  • décision de la Commission des récomponses nationales et date de la décision (pour les combattants récompensés),
  • remarques (indication de la personne qui demande la pension, détails sur la suite des blessures, etc.).

 

T comme TELLIER, Catherine, blanchisseuse de 18 ans née à Louvain (Belgique), blessée d'un coup de feu au genou droit rue de Rivoli, blessure qui a nécessité l'amputation.

Ou comment la violence fait irruption dans le quotidien et dans la chair...

Cette série de dossiers individuels (et l'inventaire) sont assez touchants. Outre l'aspect strictement individuel, on identifie des lieux de combats, et on devine les blessures, les syndrômes post traumatiques (des personnes deviennent folles ou se suicident), les potentielles conséquences dans la vie des classes populaires touchées...

 

challengeAZ 2020 T trois glorieuses

Bref, pour faire simple, le travail de rétroconversion, encodage et mise en ligne de ce dépouillement m'a particulièrement tenu à coeur et touchée...

 

Voir l'inventaire Combattants, insurgés et blessés de 1830 (décorations, pensions et secours)

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - U comme Universelles expositions

challengeAZ 2020 U expouniverselle 1889Ah, ces expositions universelles, qui ont fait (et font) rêver des générations de petits et grands, avec leurs pavillons des terres lointaines, colorés et aux formes inhabituelles... Les magnifiques planches aquarellées et autres documents figurés (plans, photographies, etc.) des expositions universelles de Paris de 1867, 1889 et 1900 sont accessibles dans la Salle des inventaires virtuelle, pour le plus grand plaisir de nos yeux.

 

En dehors du seul régal des des yeux, le généalogiste pourra également y trouver des trombinoscopes des exposants de 1867 !

 

challengeAZ 2020 U expouniverselle 1867 trombinoscope

 

Voir les inventaire des Expositions universelles de 1867, 1889 et 1900

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - W comme W//1 à W//109 et le tribunal révolutionnaire

Madame Roland plaidant sa cause devant le Tribunal révolutionnaireAux Archives nationales, la série W concerne non pas les archives dites "contemporaines", comme en commune ou en département, mais les archives relatives à la justice d'exception. Cela avait été l'objet de mon article J du challenge de A à Z 2018.

challengeAZ 2020 W tribunal revolutionnaire table
Direction cette fois-ici la période révolutionnaire, avec un inventaire concernant des personnes traduites devant le parquet du tribunal révolutionnaire (1793-1795).
L'inventaire n'est pas tout jeune (1867) mais a été dématérialisé en plusieurs volumes. On peut naviguer ou faire une recherche dans les inventaires analytiques (3 volumes) pour avoir des détails sur une affaire, ou utiliser la table alphabétique (près de 4400 personnes, identifiées essentiellement par leurs nom et prénom).

Par exemple, Louise Bourgine, femme Juillard, est accusée d'avoir participé à un rassemblement contre-révolutionnaire ou d'y avoir donné à manger et à boire (voir inventaire en ligne).

 

Voir les inventaires du Tribunal révolutionnaire, papiers du Parquet

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - V comme "Vendu !" dit le commissaire priseur

Charles Maurand after Honoré Daumier, L'Hotel des ventes - le Commissaire-priseur, 1863, NGA 56770On trouve dans la sous-série BB/9 des Archives nationales un ensemble de dossiers individuels concernant les officiers ministériels, et plus particulièrement les commissaires priseurs, lesquels (du moins ceux de Paris et du département de la Seine) sont pourvus d'un inventaire nominatif détaillé (oui, Paris, toujours Paris..).

L'inventaire décrit de manière nominative et très détaillée un peu plus de 500 dossiers de nomination entre 1814 et 1937. Outre les noms et prénoms, on trouvera dans la Salle des inventaires virtuelle la date de naissance, la date de nomination comme commissaire priseur ainsi que l'identité du successeur, le prix de l'office et un champ de remarques sur la carrière de l'officier ministériel. Enfin, les archives produites par les commissaires priseurs dans l'exercice de ses fonctions étant en partie conservées aux Archives de Paris, l'inventaire des Archives nationales indique la cote du dossier concerné !
challengeAZ 2020 V vendu commissairespriseurs
Que trouve-t-on dans les dossiers individuels ? Des pièces garantes de l'identité et la probité du titulaire (extrait d'état civil, casier judiciaire, certificat de libération du service militaire, certificat de bonne vie et moeurs), des documents relatives aux capacités professionnelles (certificat de stage, diplôme de droit) et tout ce qui a trait à l'encadrement de la profession (délibération de la chambre des commissaires priseurs, certificat du tribunal, pièces concernant la démission ou la cessation de charges du prédécesseurs, etc.).

 

Voir l'inventaire des Commissaires-priseurs de Paris et du département de la Seine (1801-1937)

Imprimer E-mail

#ChallengeAZ - X comme X2a et les arrêts criminels du Parlement de Paris

peinesComment ne pas être tentée de recycler l'article X2a pour cet antépénultième lettre du challenge de A à Z. La série X des Archives nationales est consacrée aux archives du Parlement de Paris. Parmi les nombreux inventaires de cette série disponibles en ligne, il y a le très riche dépouillement nominatif des arrêts criminels (1700-1725).

Plus de 8700 individus condamnnés entre 1700 et 1725, parmi lesquels Louis Dominique Cartouche et ses complices (quasiment 300 personnes !). J'avais fait toute une série de statistiques et visualisations, consultable sur l'article X2a, sur les traces de Cartouche. Petite nouveauté depuis mon article : les liens vers les registres des plumitifs numérisés ont été rajoutés (c'est très cursif, faut s'accrocher).

 

challengeAZ 2020 X cartouche inventaire

challengeAZ 2020 X cartouche plumitifs

 

Voir l'inventaire des Arrêts criminels du Parlement de Paris (1700-1725)

 

Pour aller plus loin

Imprimer E-mail

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg