tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Joseph Gallery (1763-1835) face à la Révolution, épisode 4

gallery ep4 entete

Fin de cette première saga autour du dossier de demande de radiation de la liste des émigrés de mon ancêtre Joseph Gallery, avec un focus sur les principales informations que j'y ai découvert.

Joseph n’était pas un canon de beauté…

Le bonhomme avait le cheveu et les sourcils châtains, la bouche de taille moyenne et le menton rond. Pour le reste, les deux documents descriptifs (un certificat de garde national du 31 juillet 1793 et un passeport du 18 janvier 1794) diffèrent un tout petit peu :

  • le visage est “assez rond”, ou du moins “ovale”,
  • côté yeux, entre gris et bleus
  • Nez moyen à large
  • Front ordinaire à large

Et surtout, il est marqué de petite vérole !

Quant à la taille, il oscille entre 5 pieds 2 pouces (1.57 m) et 3 pouces (1.62 m).

Joseph s’exprime plutôt (très) bien !

On est bien au-delà de la simple signature, qui se fait déjà rare chez mes ancêtres masculins de l'époque (quant aux femmes, c'est encore pire).

Voyez un peu, dans l'extrait d'un courrier qu'il adresse à Prieur de la Marne :

 

Dans cette perplexité inquiétante j’ai recours à la clémence, Représentant, comme protecteur des marins, tend moy un bras secourable, invite le ministre de l’Intérieur de jetter un regard sur mes papiers et ordonner que ma possession me soit rendue. Ce qu’attendant de ta justice je te remets ci joint mon certificat de civisme, et tel que puisse être mon sort, que j’abandonne totalement à tes soins, je vais m’embarquer pour le service de ma patrie, que je déffendray, de tout mon coeur jusqu’à mon dernier soupir.

Peut-être faudrait-il faire quelques recherches sur de potentielles listes d'élèves rennais à la fin du XVIIIe siècle...

 

gallery ep4 signature

Joseph Gallery était marin

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup... Joseph est marin, depuis l’âge de 15 ans, jusqu’à ses 30 ans au moins. Ces premières années professionnelles m’étaient jusqu’alors tout simplement inconnues. J'aurais pu m'en douter, car n'est pas syndic des gens de mer (poste qu'il occupe en 1805 lors de son mariage à Sarzeau) le premier marin d'eau douce venu. Mais je n'avais jusqu'à présent point trouvé de traces dans les sources !

Sans doute de belles découvertes à venir (un jour…) en fouillant du côté de l’inscription maritime pour plus de détails sur son parcours et ses voyages en mer (en savoir plus sur l'inscription maritime et les recherches généalogiques). Reste à savoir vers quel arrondissement maritime s'orienter : Saint-Malo, le plus proche du lieu où il semble avoir grandi, Lorient, voire Brest… ?!

À cela s'ajoute le fait qu'en avril 1793, il est enseigne non entretenu, poste qui est a priori obtenu après examen.

Parmi les navires mentionnés dans le dossier de radiation de la liste des émigrés :

  • Le Pondichéry : navire de commerce de Bordeaux, commandé par Patrouilleau, où il embarque le 29 avril 1791 (pour Pondichéry, via l’Isle de France), comme pilotin.
  • Le Suffren : Joseph Gallery y est donc enseigne non entretenu en avril 1793. Le navire, armé à Brest en 1792, est renommé Le Redoutable en 1794 ; il sera coulé lors de la bataille de Trafalgar en 1805.
  • La Cibelle : frégate sur laquelle Joseph sert d’aide pilote (avant mars 1793)
  • Le Perrier : ce navire de commerce de Bordeaux, commandé par le capitaine Michaud, ramène Joseph Gallery, passager au compte de l’État, de Pondichéry en France le 28 mars 1793.

Au passage, j'ai découvert le projet et la base de données nominative Navigocorpus

Joseph Gallery a été jusqu’en Inde

Il s’embarque en avril 1791 de Bordeaux sur Le Pondichéry pour l’Inde, via l’Isle de France (aka Maurice). Il arrive à Pondichéry le 27 septembre 1791. Il n’en revient qu’au mois de mars 1793, à bord du navire de commerce Le Perrier, de Bordeaux. Il est fait même fait prisonnier des Marathes ! L’opération Inde, a priori plus commerciale que militaire, tourne un peu à la catastrophe financière. Alors, si, une fois rentré en France, il n'a même plus sa source de revenu, saisie par l'État (une petite ferme à Domfront, patrie de ses ancêtres “Gallery de la Rosaire”, lui rapportant 200 livres), ça va devenir très compliqué !

Il n'y a pas de mention du type de commerce pratiqué … Mais on peut s'interroger, car en cette période, il ne s'agit pas seulement de la farine (transportée par Le Perrier en 1791 via l’Isle de France et le Mozambique, d'après les registres de l'Amirauté de Guyenne), ce sont aussi des hommes...

Qui est la citoyenne M. Mérille ?

gallery ep4 merilleQui est donc cette femme qui adresse une pétition au directoire du département de l’Orne, et semble fondée de pouvoir de Joseph Gallery ?

Pas sa soeur ou belle-soeur… Il y a bien des Mérille à Domfront (et même un chouan), mais rien de probant sur Filae ou Geneanet en ce qui concerne une “citoyenne Mérille” (nom de naissance ou nom d’épouse d’ailleurs ?)...

 

Robert Gallery et Julienne Bigot, parents de…

Au détour d'un des documents, une petite phrase innocente a vivement attiré mon attention : des informations sur les parents ! À l'époque où se déroule la procédure de radiation de la liste des émigrés, Robert Gallery est décédé depuis près de 10 ans (le 12 février 1788, paroisse de Saint Étienne, et non en 1786 comme mentionné sur l’une des pièces). Julienne Bigot, sa veuve, demeure à Rennes (elle meurt rue de l’Horloge en 1810).

Ses père et mère tenoient à ferme le ci devant prieuré de St Cyr. Ses auteurs ont successivement passés à l'exploitation de la ferme de Bréquigny sur la même paroisse de St Etienne de la ditte ville de Rennes, ou son père est mort en 1786.

Ceci en main, j'avoue avoir été un poil dépitée? Dire que j'ai travaillé deux ans aux archives de Rennes, avec sans doute sous la main des documents à leur sujet ! Mais il me manquait l'essentiel : le bout de la pelote à dérouler…

 

Vu la richesse de ce fameux dossier de radiation de la liste des émigrés, il y aura sans doute une saison 2 autour de Joseph Gallery, mais cela nécessitera pas mal de recherches. N'hésitez pas à consulter l'inventaire en ligne et les dossiers, vous y découvrirez des pépites !

Liens et sources

 

contentmap_plugin

Imprimer E-mail

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg