Oui, avant la "Première Guerre mondiale qui a permis aux femmes de travailler".

Un jour, j'ai écrit un mémoire d'histoire sur Nantes, ses biscuiteries, ses filatures, ses conserveries alimentaires, sa manufacture de tabacs, et ses milliers d'ouvrières. Un jour j'ai découvert les archives, et passé des semaines en salle de lecture à compulser des dizaines et des dizaines de liasses, boîtes — soit dit en passent, sans jamais imaginer que je passerai un jour de l'autre côté de la banque d'accueil.

Il fut vaguement question à un moment de le reprendre pour le publier. 8 ans après, il est clair que je ne remettrai pas le nez dans ce travail... Il est déposé dans quelques services d'archives et bibliothèques universitaires, mais cela fait un moment que je songe à le diffuser aussi en ligne, histoire que ça serve un peu.

Les ouvrières dans l'industrie nantaise à la Belle Epoque, 1890-1914

Mémoire de master Histoire, 2006 - CC BY-NC-SA

 

Fédération des Sociétés Coopératives Ouvrières de Bretagne Usine de conserves alimentaires

 

Rapidement, en commençant mes recherches, j'ai ressenti le besoin de mettre des noms sur ces ouvrières — à cette même période, j'étais petit à petit contaminée par le virus généalogique. Alors j'ai identifié des rues populaires : rue du Marchix, rue de Saint-Similien, rue de Coulmiers, rue de la Havane, rue de la Montagne, rue de la Ville-en-Bois (ces deux dernières font partie de Chantenay). Et j'ai dépouillé les recensements de population de 1896 à 1911. Aujourd'hui les registres sont numérisés et consultables sur le site des Archives de Nantes. Au total une base de près de 2200 femmes, qui dormait gentillement sur mon disque dur depuis...

Recensement des ouvrières nantaises (CC BY-SA)

Fichier CSV - Fichier XLSX

 

Les fichiers sont loin d'être parfaits, il y a quelques erreurs de lecture sur les noms, les lieux de naissance — encore une fois, j'étais une newbie de la généalogie. Néanmoins, s'ils peuvent débloquer ne serait-ce qu'une seule personne, ce sera plus satisfaisant que de tomber dessus parfois sur mon D:/. Il est par ailleurs accessible sur Généanet.

 

Sources et liens

made with love from Fuerteventura

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir