A...vant-propos

 

Avant propos.

Ce challenge parlera d'Archives, avec un grand A et en toutes lettres. Ces lettres capitales qui répartissent en séries thématiques les documents produits par les institutions depuis des siècles. Ces lettres de l'alphabet qui sont une composante des cotes, ce sésame indispensable pour consulter des liasses d'archives, et éventuellement des traces de nos ancêtres (toute référence à un dossier sur les inventaires d'archives publié en février 2015 est bien sûr fortuite).

A comme Archives... mais pour commencer, on peut oublier les séries A, d'archives communales ou départementales.

Ce challenge de A à Z 2015 a failli être un forfait, à contre temps pour ne pas finir submergée. Travail, travaux, projets, trop de choses et trop peu de temps pour faire ce que je voulais. J'avais toutes les lettres, le thème depuis plus d'un an, mais absolument pas les heures nécessaires pour faire quelque chose de correct et ne pas me frustrer. Réaliste, j'ai même abandonné l'espace de 3 semaines. Mais... le stress des autres montant, la frustration de ne pas y participer, le prosélytisme au travail (voir le blog Aïeux et fines herbes), le fait de repenser au challenge en tweet de Raphaël (blog des Racines et des Êtres), j'ai fini par craquer. C'est bon, j'en suis, je recycle mon thème méthodologie / recherche en archives en tweets et "to do list" et c'est parti pour une 3ème édition !

 

challenge AZ

 

 

 

Liens

Instaurée en 1695, la capitation est un impôt prélevé sur l’ensemble de la population, exception faite des plus pauvres et de certains ordres religieux. La population est répartie en 22 classes (tranches d’imposition), selon son rang et sa classe sociale. En dehors de l’aspect fiscal, les rôles de la capitation sont d’un grand intérêt pour la généalogie : sont recensés, rue par rue, tous les individus assujettis à l’impôt, avec indication de leurs nom, prénom, surnom le cas échéant, et profession. Une sorte de recensement de population à la sauce XVIIIe siècle.

AMR CC745 capitation 1760

 

Document fort utile trouvé aux Archives de Rennes : la description des 20 classes d'imposition (les deux premières classes : princes du Sangs, ministres et maréchaux étant sans objet pour la province de Bretagne).

 

AMR CC628 extrait

Voir le fichier complet (pdf)

 

Source et liens

En pleine reprise et vérification des données contenues dans les actes récoltés depuis des années, me voici qui arrive à la 7ème génération avec l'acte de baptême de Marie Anne Renard daté du 8 mars 1792. Il s'agit d'un acte récupéré par ma tante dans les mairies du Loir-et-Cher il y a une bonne quinzaine d'années, et que j'ai moi-même photographié lors de mes débuts généalogiques.

Ses particularités ? D'abord l'acte est un peu crade et la plume a fait des pâtés, il y a certes pire en matière d'illisibilité, mais tout de même, il n'y a pas que l'encre qui (en) bave !

 

 

Acte de baptême de Marie Anne Renard, Selles-sur-Cher

Le Challenge de A à Z est de retour en ce mois de juin ! Le principe est toujours le même : à chaque jour sa lettre de l'alphabet et son article. Le dimanche, c'est repos (enfin, fignolage des articles à venir et lecture de la semaine écoulée).

 Challenge de A à Z (2014)

 

Cette année, vous êtes conviés à un Tour de France généalogique. Comme tout Tour qui se respecte, il déborde un peu des frontières. Le fil rouge géographique pourrait sembler un peu rébarbatif... En fait c'est un merveilleux prétexte pour une multitude de choses :

  • - mettre en ligne de l'iconographie (j'ai fait un casse de cartes postales anciennes - bien sûr un peu folklorique et déformant la réalité, comme toute carte postale - chez Delcampe) ;
  • - faire des mini listes-éclairs, voire susciter de nouveaux cousinages en faisant tilt chez certains ;
  • - enrichir un peu les fiches Individus de l'arbre en ligne ;
  • - mettre à profit ces petits savoirs inutiles développés à force de généalogie : connaître parfaitement ses numéros des départements, savoir localiser une commune de 1 000 habitants au fin fond de l'Auvergne où je n'ai jamais mis les pieds, etc.

Au fond, nous sommes tous le fruit de migrants, en mal de travail ou fuyant la guerre et la faim...