Image
 
Le vingt cinquième jour de septembre mille sept cent vingt pendant que l'on faisoit careler l'église de notre dame de la ville du Croisic a été ouverte la tombe d'un homme mort depuis plus de cent ans que l'on n'avoit point ouverte il y avoit longtemps et dans laquelle [?] on avoit trouvé le corps dans son cercueil qui n'était pas consummé ainsy que nous ont rapporté les anciens du lieu et l'ayant faite ouvrir aujourd'huy nous y avons trouvé le corps partie en poussière à l'exception de la tête qui n'était pas tout a fait pourrie et quelqu'un ayant voulu avoir la curiosité de toucher et d'activer les dents de ce cadavre il nous a paru sortir du sang avec un peu de corruption sans qu'il sortit de son cercueil aucune puanteur ; ce qui a la connaissance de la plus notable partie des habitants de la ville du croisic, il eu encore a remarquer que les planches de ce cercueil quoyque de bois de sapin ne sont nullement pourries ny endomagées ; la tradition des anciens nous assure que leurs anciens pères et mères et ayeux leurs ont souvent déclarés que etait le corps d'un saint homme ce que nous attestons sous nos signes on ne sait pas le nom de ce mort, cette tombe estait à six pied de la porte de la sacristie en allant droit au grand autel.

Source