tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg

Un si petit morceau de papier...

AMR 1H89 conscription

 

Un si petit morceau de papier… qui décidait du cours d’une vie. 8 ans de service militaire en cas de mauvais numéro.

Ironie de la conservation de ces petits bouts d’archives : ils sont enveloppés dans un bulletin de vote OUI. Vraisemblablement celui qui répondait à la question :

Le peuple veut le rétablissement de la dignité impériale dans la personne de Louis Napoléon Bonaparte, avec hérédité dans sa descendance directe, légitime ou adoptive, et lui donne le droit de régler l’ordre de succession au trône dans la famille Bonaparte, ainsi qu’il est prévu par le sénatus-consulte du 7 novembre 1852.
Plébiscite des 21 et 22 novembre 1852

 

Source

ImprimerE-mail

Quand les archives parlent à l'archiviste...

Quelle est la probabilité, lors d'une journée de travail ordinaire, de tomber sur un document assemblant de manière totalement inattendue trois lieux qui font un écho à sa vie personnelle ? Certes, quand on est archiviste et qu'on a les mains dans les vieux papiers, la probabilité peut augmenter légèrement... Mais il y a des limites au hasard !

Tout ça à cause d'une innocente et malheureuse lettre qui n'était pas épinglée aux deux pièces suivantes, comme l'étaient pourtant ses cogénères de la liasse. Alors il a fallu y jeter un oeil, la lire en diagonale, afin de la rattacher au bon endroit (non je n'ai pas remis d'épingle rouillée). Aïe, en plein milieu de la diagonale, un lieu-dit a fait tilt, j'ai cru rêver, j'ai dû relire, me pincer, et admettre page suivante que le nom de la commune était bien celui supposé.

Ces trois lieux donc :

- A : un village de quelques dizaines d'habitants, situé aux confins du Finistère. Lesneut, en Plozévet (Finistère) ;

- B : un département où j'ai travaillé deux ans (300 km plus au Sud-Est de A). La Vendée, ou plus précisément La Meilleraie[-Tillay] ;

- C : la commune où je vis et travaille désormais (distant de quelques 250 km à l'Est de A, et presque 200 km de B). Rennes.

 

BDIC AFF 012697

ImprimerE-mail

Travailleuses, travailleurs.... de Rennes, 1760

Ce jour chômé est l'occasion rêvée pour parler travail... autrefois. Qui n'a pas, en constituant son arbre généalogique, découvert des métiers disparus, cherché la signification d'une profession, souri devant une expression, voire un individu qui portait bien son nom. Comme Guillaume Quatreboeuf, par exemple ... maître boucher à Rennes en 1760.
 
Les déclarations (celle de 1736 sur la tenue des registres paroissiaux en l'occurrence) n'étant que rarement appliquées à la lettre, les registres paroissiaux sont moins diserts en matière de profession que les registres d'état civil. Pour les 19 et 20e siècle (la plupart du temps à partir 1836... sauf exception), les dénombrements de population (ou recensements) sont incontournables et permettent de compléter les vies professionnelles des ancêtres.
 
 

Les petits métiers de Paris. N°179 : [estampe] - Source: Bibliothèque nationale de France

 

ImprimerE-mail

Généalogie en Bretagne


tablettes_rennaises_ms619_bg.jpg